septembre 20, 2021

Tumeurs cérébrales : attention à l'usage intensif du téléphone portable

Santé. L'utilisation du téléphone portable favorise-t-elle le cancer du cerveau ? Une équipe scientifique bordelaise s'est penchée sur la question et a révélé les résultats de son étude dans la revue Occupationnal and Environnemental Medecine...

telephonep
Image d'illustration 

Dans une étude cas-témoins menée dans quatre régions françaises (la Gironde, l'Hérault, le Calvados, et la Manche) auprès de personnes atteintes de méningiomes et gliomes (des tumeurs cancéreuses), l'équipe de chercheurs de l'Institut de santé publique d'épidémiologie et de développement (Isped) de l'université de Bordeaux a établi un lien entre l'apparition de gliomes et l'utilisation intensive pendant plusieurs années, du téléphone portable chez certaines personnes et certains usages (notamment professionnels et urbains).

Une demi-heure d'appel avec un téléphone portable par jour c'est déjà trop !

L'équipe scientifique pointe dans cette étude un risque accru de tumeurs pour ceux qui utilisent plus d'une demi-heure par jour leur téléphone portable pour une moyenne mensuelle de 15 heures d'appel. Chez ces utilisateurs, les chercheurs ont observé deux fois plus de risques de développer une tumeur le risque de gliomes ou de tumeurs.

Pour les membres de l'association Priartem - (Pour une Réglementation des Implantations des Antennes Relais de Téléphonie Mobiles), l'étude constitue « une preuve supplémentaire de l’effet potentiellement cancérigène du téléphone portable » déclare l'association dans un communiqué publié lundi. Le Priartem réclame « de réelles mesures de protection de la population et tout particulièrement des enfants ».

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties