octobre 24, 2020

Santé : l’épidémie de grippe confirmée en France, situation contrastée en Lorraine

Nancy et Région. Selon l’Institut de veille sanitaire, la grippe a franchi en France le seuil épidémique pour la deuxième semaine consécutive. En Lorraine la situation est contrastée, le réseau Sentinelles note une baisse des syndromes grippaux les plus forts en revanche le réseau Grog indique une situation qualifiée d’épidémique dans notre région.
pharmacie1crediticicnancyfr
En Lorraine le taux d'incidence relevé par le réseau Sentinelles est de 56 cas pour 100 000 habitants bien en dessous du seuil épidémique fixé à 167 cas pour 100 000 habitants.  crédit photo www ici c nancy fr -
Le réseau Sentinelles de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), chargé de collecter des données épidémiologiques d’un réseau de médecins généralistes, observe dans son dernier bulletin diffusé mercredi une activité qualifiée de « d'épidémique » des « syndromes grippaux » définis par une fièvre supérieure à 39°C, d'apparition brutale, accompagnée de myalgies et de signes respiratoires.

sentinelles120214Deuxième semaine de dépassement du seuil épidémique

Avec un taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale estimé à 243 cas pour 100 000 habitants, le seuil épidémique de 167 cas pour 100 000 habitants a été dépassé. «Cette deuxième semaine consécutive de dépassement du seuil vient confirmer l'arrivée de l'épidémie de grippe en France métropolitaine » indique l'Inserm. En deux semaines 274 000 malades auraient ainsi consulté un médecin.
 
 

Les syndromes grippaux (définis par une fièvre à 39°C) reculent en Lorraine selon le réseau Sentinelles

Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en : Provence-Alpes-Côte-d'Azur (467 cas pour 100000 habitants), Languedoc- Roussillon (450) et Rhône-Alpes (369). Le nombre de cas rapporté dans notre région reste comme lors du précédent bulletin émis par l'Inserm en dessous du seuil. La région enregistre même une nette diminution des cas avec 56 cas pour 100 000 (contre 140 cas pour 100 000). 
 

La Lorraine en situation épidémique pour le réseau GROG GROG120214

Le réseau GROG (le Réseau des Groupes Régionaux d’Observation de la Grippe) possède une définition clinique de la grippe différente du réseau Sentinelles prenant en compte les grippes plus légères. Les ratios sont réalisés par des prélèvements rhinopharyngés envoyés à des laboratoires pour être analysés et ce sont ces prélèvements qui donnent une confirmation virologique de la grippe. Selon les données communiquées mercredi par le réseau GROG pour la semaine 6 (du lundi 3 au dimanche 9 février 2014), la grippe est épidémique depuis 3 semaines au niveau national.

Ainsi, « 13 régions sont en situation d’épidémie » note le réseau qui détaille les régions à savoir l'Auvergne, la Bourgogne, la Champagne-Ardenne, l'Ile-de-France, le Languedoc-Roussillon, le Limousin, la Lorraine, le Midi-Pyrénées, le Pays de la Loire, la Picardie, le Poitou-Charentes, le PACA et le Rhône-Alpes.

« Au cours des deux dernières semaines, plus d’un prélèvement sur deux fait par les vigies du Réseau des GROG et analysé en laboratoire était positif pour la grippe », indique encore le réseau GROG. « Le suivi des indicateurs d’activité sanitaire des GROG montre que l’impact de cette épidémie sur les soins ambulatoires est pour l’instant modéré : elle n’entraîne pas d’augmentation nette de l’activité des médecins généralistes et pédiatres ».  


 

Nos questions à Docteur Anne Mosnier, médecin épidémiologiste et coordinatrice nationale au réseau GROG

 

Quelle est la situation actuelle ?

On assiste à une circulation épidémique des virus grippaux qui est classique l'hiver. Il s'agit d'une période, une épidémie n'est pas forcément pour autant quelque chose de très grave, il circule suffisamment de grippes pour que vous ayez des cas autour de vous, on en entend parler, les médecins la voient passer de façon un peu plus sensible dans leur activité. 

Le réseau Sentinelles note dans son dernier bulletin hebdomadaire une baisse des syndromes grippaux dans notre région à l'inverse le réseau GROG indique une épidémie...

 Il n'y a pas vraiment de différence entre les résultats de l'Inserm et ceux du GROG, nous sommes d'accord pour dire que nous sommes en période épidémique en revanche nous avons des effets de surveillance à plusieurs niveaux. On ne surveille pas exactement la même chose, le réseau Sentinelles ne s'intéresse qu'aux cas les plus fébriles, la partie la plus émergée de l'iceberg de la grippe, avec des gens qui ont 39°C. Pourtant une bonne partie de patients ont des grippes moins sévères au point de vue du niveau des températures. On peut très bien avoir la grippe avec 38°C voire avec quasiment pas de fièvre et nous comme notre définition est un plus large, les médecins du réseau GROG vont compter ceux-là. Il y a aussi les gens qui ne vont jamais consulter, qui vont aller acheter directement en pharmacie des sirops pour la toux, des personnes qui ont malgré tout la grippe et qui vont rentrer chez eux. Ce qui est sûr c'est que la grippe circule un peu partout en France, ça a plutôt démarré par le sud donc la Lorraine n'est pas la plus touchée pour l'instant.

Peut-on être inquiet pour les semaines à venir ?

La grippe est toujours imprévisible nous sommes toujours prudents et en observation pour voir s'il se passe des choses inattendues dans un contexte d'épidémie classique. Il y a deux virus qui cocirculent en sachant que le virus AH3N2 est présent ça fait qu'il faut être vigilant avec les personnes âgées, car c'est celui qui touche le plus les personnes les plus fragiles. Nous ne sommes pas particulièrement inquiets, nous sommes seulement en présence d'une circulation épidémique de grippe hivernale classique, pour le moment il n'y a aucun signal d'alerte exceptionnel.

La meilleure façon de se prémunir contre la grippe reste-t-elle la vaccination ?

Si on n'a pas été vacciné et qu'on devait l'être parce qu'on est âgé, fragile ou avec une maladie sous-jacente et qu'on n’a pas eu la grippe alors oui peut-être qu'il faut se faire vacciner. En sachant qu'il faut 15 jours pour que le vaccin soit efficace. Il reste les mesures barrières le lavage des mains, aérer les pièces, ne pas rendre visite aux personnes fragiles, mettre la main devant la bouche lors des éternuements qui sont les meilleurs moyens à offrir pour se prémunir.

 

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
12
13
14
15
16
18