juillet 02, 2020

Journée Européenne de l’Obésité sur le thème : « Stop aux diktats. Devenez acteur de votre santé »

NANCY. La Journée Européenne de l’Obésité a pour but de sensibiliser le grand public aux difficultés rencontrées par les personnes obèses, de promouvoir et d’informer sur les structures et filières de prise en charge. Pour la première fois, les Centres Spécialisés de l’Obésité de Lorraine (le CHU de Nancy et le CHR Metz-Thionville) participent aujourd'hui à cette journée européenne organisée par le Collectif National des Associations d’Obèses (CNAO). En France, la région lorraine occupe la 7e position avec une prévalence de l'obésité à 17 %.  

obesite

La prise en charge de l'obésité chez les enfants et les adultes est devenue depuis quelques années une priorité de santé publique. Le Programme National de Nutrition de Santé (PNNS) avec son slogan connu de tous « manger 5 fruits et légumes par jour » et le Plan Obésité 2010-2013 montrent bien l'attention particulière portée à cette pathologie.

Qu'est-ce que l'obésité ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le surpoids et l’obésité se définissent comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui représente un risque pour la santé. L’indice de masse corporelle (IMC) est un moyen simple de mesurer l’obésité.

Données épidémiologiques : la Lorraine occupe la 7e place

Depuis 15 ans, des équipes de recherche spécialisées dans l’épidémiologie et la nutrition, analysent tous les 3 ans la prévalence du surpoids et de l’obésité en France (enquête nationale ObÉpi-Roche). La 6e édition a été réalisée de janvier à mars 2012 sur un échantillon de plus de 25 000 personnes âgées de 18 ans et plus et les résultats ont été publiés en octobre 2012.

Les résultats nationaux 2012 sont encourageants puisqu’ils montrent qu’entre 2009 et 2012, la courbe de prévalence de l’obésité semble s’infléchir et son augmentation décélérer. Les chiffres restent cependant préoccupants : 32,3 % des Français (adultes de 18 ans et plus) sont en surpoids et 15 % présentent une obésité. Si les 55-64 ans restent les plus touchés, l’obésité atteint de plus en plus de jeunes (18-24 ans) : c’est au sein de cette classe d’âge que la prévalence de l’obésité a le plus augmenté ces 4 dernières années. A noter également que l’augmentation de la prévalence de l’obésité au cours des dernières années a concerné particulièrement les populations défavorisées et les formes graves.

La région Lorraine, avec une prévalence de l’obésité à 17 %, occupe la 7e position du classement de l’étude ObEpi-Roche 2012 sur 21 régions. Proche de l’Alsace et du Limousin, elle est encore loin du Nord - Pas de Calais, région la plus touchée avec 21,3 %, mais également à distance de la région Midi-Pyrénées (11,6 %), PACA (11,7 %) ou encore des Pays de la Loire (11,8 %).

Des données d’autant plus inquiétantes que cette étude fait apparaître un risque 7 fois plus élevé de diabète chez les sujets obèses et plus de 3 et demi de risque pour l’hypertension. S’y ajoutent les risques de maladies cardiovasculaires et respiratoires, des atteintes articulaires sources de handicaps et même certains cancers. Le retentissement de l’obésité est encore plus vaste puisque cette pathologie impacte la qualité de vie, elle est à l’origine de stigmatisation et de discrimination. 

Un plan Obésité 2010-2013 pour une meilleure prise en charge des patients

Le plan Obésité 2010-2013 se développe autour de 4 axes : prévention, offre de soins, populations vulnérables et lutte contre les discriminations, et recherche. Le premier des 4 axes du Plan Obésité 2010 - 2013 « améliorer l’offre de soins et promouvoir le dépistage » a pour ambition de mettre en place, sous l’autorité des Agences Régionales de Santé, une organisation des soins lisible, accessible à tous et cohérente afin de renforcer la qualité et la sécurité des soins. Parmi les 10 mesures de cet axe, la création des centres spécialisés est considérée comme la plus structurante. 37 Centres Spécialisés de l’Obésité (CSO) ont été créés sur le territoire français, ainsi que 5 Centres Intégrés plus engagés dans la recherche, la formation, l’enseignement et l’innovation.

En juin 2012, l’Agence Régionale de Santé de Lorraine a identifié et labellisé deux Centres Spécialisés de l'Obésité (CSO) en Lorraine : un au CHR Metz –Thionville et un au CHU de Nancy. Ces deux centres s'inscrivent dans le cadre de la Communauté Hospitalière de Territoire (CHT) du sillon lorrain créée en février 2011 entre le CHU de Nancy et le CHR Metz-Thionville. Par leurs objectifs communs et coopératifs, les CSO assurent une prise en charge pluridisciplinaire de l’obésité sévère pour les patients lorrains, tout en ayant une vocation régionale pour l’organisation de la filière de soins dans la région.

Les missions des centres spécialisés sont donc d’assurer à l’ensemble des Lorrains une prise en charge de qualité, dans le respect des bonnes pratiques, une diffusion des référentiels et des protocoles de soins et un partage d’expérience profitable pour les deux établissements, mais aussi pour leurs partenaires. Cette seconde mission nécessite de créer une dynamique et de mettre en œuvre des actions permettant une meilleure organisation de l’offre et une meilleure lisibilité de celle-ci. Ces actions de sensibilisation, d’information, de formation, de rédaction de protocoles organisationnels et d’animation d’une filière de prise en charge, impliquent les professionnels de santé des 3 niveaux de soins tels que définis dans le Plan Obésité. Pour les cas graves, une prise en charge du patient adaptée et pluridisciplinaire au sein des CSO.

La Journée Européenne de l'Obésité pour sensibiliser la population

Le thème de cette Journée Européenne de l’Obésité est « Stop aux diktats. Devenez acteur de votre santé », dénonçant entre autre, la multiplication exponentielle des régimes sous différentes formes. Il est désormais admis que les régimes sévères sont source de restriction cognitive et de troubles du comportement alimentaire, mais surtout qu’ils ne sont pas efficaces au long terme.

Si pour perdre du poids, il faut adapter son alimentation et son activité physique afin que le bilan énergétique soit négatif, l’obésité est une maladie chronique difficile à soigner. La médecine de l’obésité est une médecine centrée sur la personne afin de l'aider à vivre avec cette maladie qui peut altérer la qualité de vie et favoriser de nombreuses maladies.

Zoom sur la prise en charge en Lorraine...

Pour les cas d’obésités sévères et/ou compliquées, une orientation est possible vers l'un ou l'autre des CSO lorrains. Après le bilan initial (histoire pondérale, étude des déterminants de la prise de poids dont les troubles du comportement alimentaire, bilan des co-morbidités), le médecin initie la prise en charge, laquelle fait intervenir une équipe pluridisciplinaire (diététiciennes, infirmières, psychologues, médecins) pour aider le patient à modifier durablement son mode de vie. Le parcours de soins comprend un volet « Education Thérapeutique du Patient» (ETP), et le cas échéant une approche cognitivo- comportementale lorsque les troubles du comportement alimentaire sont sévères et que le patient est prêt à s’engager dans cette démarche. Les diététiciens sont présents dès la prise en charge initiale, puis les psychologues proposent un accompagnement selon les besoins du patient.

Au sein du CSO de Nancy, la prise en charge de l’obésité peut être réalisée lors d’une hospitalisation au CHU (1700 dans le service «Diabétologie, Maladies Métaboliques, Nutrition » en 2012 dont environ 50 % pour des problèmes liés à un excès de poids), mais elle est très souvent réalisée en hospitalisation de jour (3 133 en 2012 dont les 2/3 pour des patients en excès de poids) ou en consultations (11 221 en 2012 dont 60 % concernent l’obésité et ses co-morbidités). En 2012, les diététiciennes du CSO de Nancy ont suivi 515 patients obèses en hospitalisation de jour, et ont reçu 1 339 patients en consultations individuelles pour prendre en charge leur obésité dans le cadre d’un parcours d’ETP selon les chiffres communiqués par le CHU de Nancy.

Concernant les premiers gestes de chirurgie bariatrique au CHU de Nancy, ils datent de 1994, mais c'est à partir de 2009 que l’activité prend toute sa dimension multidisciplinaire avec 119 patients opérés dans l’année, un chiffre en constante augmentation depuis avec en 2012, 275 interventions réalisées et 589 demandes de consultation reçues. Créée officiellement en 2012 et s’inscrivant dans le cadre du Centre Spécialisé de l’Obésité de Nancy placé sous la responsabilité du Pr Olivier Ziegler, l’Unité Multidisciplinaire de la Chirurgie de l’Obésité (UMCO) du CHU de Nancy est coordonnée en 2013 par le Dr Nicolas Reibel, chirurgien digestif.

Du bilan préopératoire au suivi post-opératoire, une prise en charge globale et multidisciplinaire est proposée aux patients, forte de son expertise et dont l’organisation fait figure de référence nationale. Les équipes médicales sont composées de chirurgiens, médecins nutritionnistes, diéréticiennes, psychologues, chirurgiens plasticiens... Bientôt, des pédiatres et pédopsychiatres viendront conforter ces équipes. La structure bénéficie également de la robotique chirurgicale avec l’équipement dernière génération installé au CHU de Nancy qui permet de réaliser des courts-circuits gastriques (la 1re intervention de ce type assistée totalement par robot en France, a été réalisée en 2006 au CHU de Nancy), mais également des interventions plus complexes comme le duodenal switch, et de faciliter la chirurgie mini invasive chez des patients déjà opérés de l’abdomen.

"La collaboration étroite avec le service Psychiatrie et Psychologie Clinique du CHU dès les débuts de l’activité, a permis à l’Unité nancéienne d’anticiper d’environ 10 ans les recommandations de la Haute Autorité de Santé au niveau de la prise en charge psychiatrique du patient et de mieux identifier les risques psychiques post-opératoires" précise le CHU de Nancy dans un communiqué qui propose à titre préventif, un suivi psychothérapique post opératoire adapté.

Enfin, si la tranche d’âge concernée par la chirurgie de l’obésité est comprise entre 18 et 65 ans, certains Centres Spécialisés de l’Obésité peuvent dépasser ces limites dans certaines situations exceptionnelles. Ainsi, l’équipe nancéienne a pour projet d’étendre la prise en charge chirurgicale aux grands adolescents, en collaboration avec les pédiatres et les pédopsychiatres de l’hôpital d’enfants du CHU, mais aussi des autres établissements de santé lorrains pour un recours régional et spécialisé.  

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31