septembre 21, 2020

Les mauvaises habitudes alimentaires des 15-25 ans

Santé- Selon une enquête IPSOS publiée ce jeudi, près d'un jeune sur cinq est en surpoids ou obèse en raison de mauvaises habitudes alimentaires.

balancepoidsdr
Les habitudes de vie expliquent en grande partie l'obésité chez les jeunes - crédit photo DR

Un jeune sur 5 est en surpoids ou obèse. C’est l’un des constats majeurs de l’enquête conduite par Ipsos pour Doing Good Doing Well chez une tranche d'âge de 15 à 25 ans.

Une tranche d'âge qui représente 9 millions de personnes, souligne Hélène Roques, directrice générale de cette société qui a financé l'enquête. Repas pris en vitesse devant l'ordinateur, consommation de sodas ou grignotage, des mauvaises habitudes qui favorisent l'obésité.

La qualité d'alimentation est sacrifiée au détriment du matériel, plus d'un jeune sur quatre se dit même prêt à sacrifier la qualité et la quantité de son alimentation au profit de son habillement (31 %) ou de la téléphonie mobile (25 %).

Des habitudes alimentaires en pleine mutation ...

61% des jeunes disent manger au moins une fois sur deux leur repas devant un écran, 54% déclarent ne pas manger au moins un repas sur deux à heure fixe., 48% ne prennent pas de petit-déjeuner au moins un matin sur deux.,

47% prennent seul au moins un repas sur deux. Plus d’un jeune sur trois déclare que lorsqu’ils sont stressés, ils leur arrivent de grignoter toute la journée pour se remonter le moral (35% disant au moins une fois sur deux). Plus d’un jeune sur quatre saute un repas (26% disant au moins un repas sur deux). Les jeunes consacrent un temps très court aux différents repas (9 minutes pour le petit-déjeuner, 24 minutes pour le déjeuner et 27 minutes pour le dîner), ce qui explique probablement en partie le développement des habitudes alimentaires « à risque » : grignotage, saut de repas…

Près d’un jeune sur quatre boit « souvent » des sodas au cours de ses repas (23%). Seul un jeune sur 6 boit « très souvent » de l’eau au repas. Seul un jeune sur trois déclare consommer quotidiennement à la fois des fruits et des légumes (38%) 

La sédentarité est aussi mise en relief dans cette enquête, puisqu’un jeune sur trois déclare ne pas pratiquer de sport (38%).

L’exercice d’une activité professionnelle contraint 59% des jeunes à déjeuner fréquemment sur le pouce et 32% des jeunes à sauter fréquemment la pause déjeuner.

La fracture alimentaire entre les classes aisées et défavorisées est aujourd’hui très forte 

La proportion de jeunes en état de surpoids ou d’obésité est d'un sur dix au sein des foyers les plus aisés - foyer dont le revenu net mensuel est supérieur à 3 000 € - (10% des foyers) alors qu’elle est d'un sur quatre au sein des foyers les plus modestes - foyer dont le revenu net mensuel est inférieur à 1 250 € - (24% des foyers).

Alors que, si un jeune sur quatre issu des foyers les plus aisés dit ne pratiquer aucune activité sportive (27%), cette proportion est presque de un sur deux au sein des foyers les plus modestes (44%).

 

Click here to find out more!Enquête Ipsos/Logica Business Consulting réalisée 15 au 25 septembre auprès d'un échantillon représentatif de 1 000 jeunes âgés de 15 à 25 ans, interrogés via l'Access Panel Online d'Ipsos. Méthode des quotas

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le vendredi, 12 octobre 2012 09:12

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30