août 14, 2022

Le CHRU de Nancy retenu dans quatre projets de recherche

C’est historique, quatre projets de recherche menés par des professionnels du CHRU de Nancy viennent d’être retenus dans le cadre de l’appel à projets nationaux « Programme Hospitalier de Recherche Clinique » (PHRC) et « Programme de Recherche sur la Performance du Système de soins » (PREPS). « C’est une première pour le CHRU de Nancy qui se positionne comme un acteur majeur de la recherche clinique en France », se félicite l'établissement de santé publique. 

Améliorer la santé humaine et le progrès des techniques de soins dans le respect de la personne. Pour répondre aux défis majeurs de santé, actuels et à venir, notamment le vieillissement de la population et l’explosion des maladies chroniques et neuro‐dégénératives, le ministère chargé de la santé assure le pilotage de grands programmes qui financent des équipes de recherche via des appels à projets nationaux. A ce titre, le CHRU de Nancy vient d’être retenus dans deux des cinq programmes couvrant les champs de la recherche clinique, translationnelle, infirmière et paramédicale, médico‐économique, sur la performance du système de soins dans le cadre de l’appel à projets nationaux « Programme Hospitalier de Recherche Clinique » (PHRC) et « Programme de Recherche sur la Performance du Système de soins » (PREPS).   

Quatre projets portés par des professionnels de santé du CHRU ont été retenus et vont pouvoir bénéficier pour leurs recherches d'un financement à hauteur d'une enveloppe totale de 3,7 millions d'euros.

Réanimation médicale, cardiologie, urologie pédiatrique et digestif 

Sur le volet du Programme Hospitalier de Recherche Clinique national (PHRC‐N) qui évalue la sécurité, la tolérance, la faisabilité ou l’efficacité des technologies de santé, trois projets ont été sélectionnés. D'abord dans le domaine de la réanimation médicale dont le projet de recherche est porté par le Professeur Tahar Chouhied, médecin urgentiste sur « l'impact de l'utilisation de faible dose d'adrénaline dans la prise en charge des arrêts cardiaques extrahospitaliers sur le pronostic neurologique», mais aussi dans le domaine de la cardiologie avec les travaux du Professeur Christian De Chillou, cardiologue évoquant « la Stratégie d’implantation des défibrillateurs cardiaques prophylactiques après un infarctus myocardique, guidée par IRM cardiaque ». Enfin, dans le secteur de l'urologie pédiatrique avec le Professeur Jean‐Louis Lemelle, urologue sur l'Efficacité de l'oxybutynine intravésicale dans la vessie neurologique de l'enfant. Des projets de recherche qui s'échelonneront dans le temps entre 36 mois et 72 mois et intègreront plus de 6 000 participants. 

Le quatrième projet a été retenu dans le Programme de Recherche sur la Performance du Système des Soins (PREPS) qui évalue les organisations professionnelles en vue d'améliorer la qualité des soins et des pratiques. Il concernera le digestif avec les recherches du Professeur Laurent Peyrin‐Biroulet, gastro‐entérologue sur « l'essai d'implémentation d'un programme d'activité physique adaptée en ligne comparativement à un programme d'activité physique en présentiel dans la prise en charge de la maladie de Crohn ». 

Lorraine nord

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim