juin 13, 2021

Vidéo. Tension hospitalière de patients Covid-19 : des renforts de personnels au CHRU de Nancy

Covid-19 : Face à la crise sanitaire, des personnels de santé dont des réanimateurs privés ont été dépêchés en renfort au CHRU de Nancy...

Vidéo. Le point sur l'épidémie de Covid-19. Pr Christian Rabaud, président de la commission médicale d’établissement, Bernard Dupont, directeur général du CHRU de Nancy, Arnaud Cochet, préfet de Meurthe-et-Moselle et André Bernay, directeur général adjoint de l’ARS Grand Est. 

guillemets 80x80 gauche  On est dans une situation très tendue, il y a environ 80 patients adultes hospitalisés dans les services de soins intensifs pour près de 200 patients hospitalisés en tout pour cette pathologie, ça représente pour nous un niveau de pression très fort nettement supérieur à celui qu'on a connu en deuxième vague où on avait pas dépassé les 50 patients adultes en réanimation Covid..." - Pr Christian Rabaud 

 

Le niveau de circulation du virus reste très élevé en Meurthe-et-Moselle (346 cas pour 100 000 habitants) et notamment dans le Grand Nancy où le taux d’incidence dépasse encore les 400 cas pour 100 000 habitants selon les derniers chiffres diffusés par l’ARS Grand Est. Pour faire face à cette situation, depuis plusieurs semaines des déprogrammations d’interventions chirurgicales ont été menées permettant de redéployer des personnels soignants des blocs opératoires vers les services de soins critiques pour prendre en charge les patients COVID et non COVID.

Au CHRU de Nancy, dans le cadre de l’augmentation des capacités de réanimation pour faire face à l’épidémie, le service de réanimation pédiatrique a été totalement réorganisé pour accueillir des malades adultes. Cette prise en charge renforcée a été rendue possible grâce à la coopération des réanimateurs privés des cliniques Louis Pasteur d’Essey-lès-Nancy et Saint-André de Vandoeuvre-lès-Nancy avec notamment le renfort de cinq médecins anesthésistes-réanimateurs et le déploiement de personnels soignants en service de réanimation comme en médecine avec six infirmiers du groupe ELSAN. Une quarantaine d’agents des établissements publics de santé du GHT Sud, aides-soignants, infirmiers et aides-soignants en provenance des quatre coins de l’Hexagone sont également venus prêter main-forte et soulager les services débordés. 

En visite pour rencontrer les personnels soignants au service de réanimation pédiatrique de l’hôpital d’enfants et du secteur de médecine Covid dans le service de cardiologie de l’Institut Louis Mathieu, Mathieu Klein, maire de Nancy, président de la métropole du Grand Nancy et président du conseil de surveillance du CHRU de Nancy a rappelé « une pression sans relâche » à laquelle les personnels hospitaliers sont confrontés, avant de saluer les efforts déployés et de plaider pour que la vaccination qui reste le « seul outil efficace » soit adaptée au territoire dans lesquels la Covid circule plus activement.

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties