décembre 08, 2021

Ségur de la Santé : au CPN de Laxou, les personnels des Services Médico-sociaux en grève

Jeudi 5 novembre après-midi, les agents du CPN de Laxou ont déployé des banderoles / DR Jeudi 5 novembre après-midi, les agents du CPN de Laxou ont déployé des banderoles / DR
Les professionnels de la santé et du médico-social du CPN de Laxou, oubliés des mesures salariales du Ségur de la Santé étaient en grève, ce jeudi 5 novembre, à l’appel du syndicat FO 54. 

« À travail égal, salaire égal », « En grève, même fonction, même augmentation » ou encore « 183 euros pour tous », jeudi 5 novembre, les agents du Centre Psychothérapique de Nancy Laxou, en grève, ont déployé en début d’après-midi un florilège de banderoles aux abords de l’établissement de santé pour afficher leur colère, à l’appel du syndicat FO 54.

À nouveau mobilisés en cette période, de deuxième vague contre la lutte contre Covid-19, les agents de la fonction publique exclus des mesures salariales du Ségur de la Santé, ne comptent pas baisser les bras face à ce qu’ils considèrent comme une injustice. Ils contestent le Ségur de la Santé, plan en faveur de l’hôpital, octroyant 8,1 milliards d’euros aux personnels hospitaliers et d’une hausse de salaire pour l’ensemble des personnels des hôpitaux et des Ehpad publics à hauteur de 183 € nets mensuels. L’ensemble des personnels ? Pas tout à fait, le décret n°2020-1152 du 19 septembre 2020 stipulant « à l’exception des personnels des structures rattachées ». Conséquence au C.P.N, au sein de la même structure et avec le même métier, professionnels infirmiers, aide-soignants ou éducateurs de la Maison d’Accueil Spécialisée qui s’occupent au quotidien de Polyhandicapés en passant par les agents du Centre de Ressources Autisme ou encore du CSAPA (Addictologie) ne sont pas concernés par ce complément de traitement indiciaire.

Les changements de poste se multiplient au C.P.N de Laxou

« C’est une iniquité flagrante entre les agents », lâche Anthony Catania, secrétaire du syndicat FO CPN 54 qui voit à long terme une « perte d’attractivité de ces structures » qui n’attireront plus de nouveaux personnels. Tout en pointant les conséquences pour les salariés. « Leur retraite sera pénalisée, leur carrière dans la fonction publique impactée de manière intolérable.... Juste parce qu’ils exercent leurs missions dans le “mauvais” service ! », affirme le syndicat FO 54.

Au C.P.N de Laxou, les personnels des Services médico-sociaux actuellement écartés des 183 euros nets mensuels annoncés par le gouvernement représentent une centaine d’agents.  

Depuis le 19 septembre, « de nombreuses actions ont été menées et de nombreux amendements ont été portés à l’Assemblée nationale pendant le Débat sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) », affirme le syndicat. 

Ils sont 22 professionnels de la Maison d’Accueil spécialisée à avoir d’ores et déjà demandé une affectation à un autre service de l’Hôpital...

« À ce jour, tout a été balayé par le gouvernement… Nous avons été informés que les négociations prévues dans le cadre du Comité de Suivi du Ségur ont été avortées sur ce sujet et qu’un arbitrage ministériel serait en cours sur le dossier ». Mais, le flou et l’absence d’échéance provoquent déjà une fuite de certains professionnels vers d’autres services sanitaires. 

Pour l’heure, selon FO 54, ils sont 22 professionnels de la Maison d’Accueil spécialisée à avoir d’ores et déjà demandé une affectation à un autre service de l’Hôpital. Et, d’autres pourraient suivent le même chemin, « les collègues du CSAPA nous informent également que sans réparation rapide de l’injustice, ils feront pour certains le même choix ». « Cela va rapidement s’avérer catastrophique pour la prise en charge des résidents et patients des services exclus », prévient le syndicaliste.

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
28