novembre 29, 2020

Ségur de la Santé : un appel à la grève au CPN de Laxou pour les exclus de la prime

Les accords du Ségur de la Santé prévoyait une revalorisation salariale pour les agents des établissements publics de santé. Au CPN de Laxou, une centaine d'agents sociaux et médico-sociaux en sont exclus. Le syndicat FO 54 s'attèle localement à « une journée de grève et de blocage » le 5 novembre prochain si les revendications n'aboutissent pas. 

C’est une différence de traitement qui s’est matérialisée par un décret, paru le 19 septembre dernier, attisant la colère et le sentiment d’injustice de certains personnels hospitaliers partout en France. Les accords du Ségur de la Santé prévoyaient le versement d’un complément indiciaire de 183 euros nets mensuels aux agents des établissements publics de santé. Des mesures salariales dont ont été écartés les personnels des établissements sociaux et médico-sociaux. 

Au Centre Psycothérapique de Laxou, c’est une centaine d’agents sur les 1600 embauchés dans l’établissement de santé à avoir été mis de côté. Parmi eux « près de 70 professionnels Infirmiers, Aide Soignants ou Éducateurs de la Maison d’Accueil spécialisé (MAS) qui s’occupent au quotidien de Polyhandicapés, un peu plus d’une trentaine d’agents du CSAPA (Addictologie) et une dizaine du Centre de Ressources Autisme », s'indigne Anthony Catania, Secrétaire du syndicat FO CPN Nancy.

« Ce sont des personnels formidables engagés et investis dans leurs missions aux services des plus fragiles d’entre nous. Ils méritent la reconnaissance de nos dirigeants », considère le représentant syndical qui exprime ses inquiétudes. « Au-delà d’une iniquité flagrante entre les agents, cela pose le problème de la perte d’attractivité de ces structures. Cela pourrait se révéler catastrophique pour les projets de ces services, la prise en charge des usagers, les orientations des choix professionnels. Ils subissent depuis des années des conditions d’exercice extrêmement difficile tant physiquement que moralement », ajoute-t-il.

De nouvelles négociations doivent voir le jour le 12 octobre prochain lors d'une entrevue entre les syndicats signataires du Ségur et le ministère de la Santé. En attendant la Fédération FO entend maintenir la pression et construire le rapport de force pour les « exclus du Ségur » afin que ces derniers puissent bénéficier des revalorisations sur les salaires et les carrières, comme ceux de la Fonction publique hospitalière.

Dans le Grand Nancy, le syndicat FO 54 du CPN s'est déjà déclaré, prêt à passer à l’action, le 5 novembre prochain lors d'une journée de grève et de blocage des services. 

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30