juillet 11, 2020

« Les condamnés »

les condamnesExposition photos présentée à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida...

     « Dans mon pays, ma sexualité est un crime » : sous-titre en forme de déclaration qui résume avec force le message de l'exposition nationale « Les condamnés » accueillie au CHU de Nancy.
Le service des Maladies Infectieuses et Tropicales du CHU, l'association AIDES 54 et le réseau ville-hôpital Agora, en partenariat avec le Collectif Sida et Hépatites de Nancy ont choisi le 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, pour mettre en lumière un
des freins au dépistage du VIH et à l'accès aux soins des patients homosexuels séropositifs.
En plus des 21 pays représentés dans l'exposition, les organisateurs nancéiens ont rappelé que même si l'homosexualité n'est plus réprimée par la loi française, elle reste encore, pour cause d'intolérance, source de discriminations, de stigmatisations et donc de défaut de prise en charge de certains patients.
Cette exposition sera l'occasion de sensibiliser le public sur l'importance du dépistage du sida et de ses méthodes de prévention. Un dépistage anonyme et gratuit sera proposé à l'ensemble des personnes intéressées.

Les interlocuteurs au CHU de Nancy :
> CDAG (Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit), hôpitaux de Brabois, Bâtiment Philippe
Canton : 03 83 15 40 06
> CIDDIST (Centre d'Information, de Dépistage et de Diagnostic des Infections Sexuellement
Transmissibles), Nancy, hôpital Central : 03 83 85 24 90
L'auteur de l'exposition, le photographe parisien Philippe Castetbon, a recueilli les témoignages et les photos d'hommes gay vivant dans des pays (de A comme Afghanistan à Z comme Zimbabwe) où l'homosexualité est interdite par la loi, par l'intermédiaire de sites de rencontres sur Internet. Condamnés à l'exclusion, aux violences, à la fuite, quand ce n'est pas à la mort, ils racontent la peur, le mensonge et l'humiliation.
Chaque autoportrait réalisé à visage caché est accompagné de leurs paroles, écho aux références juridiques qui criminalisent leur sexualité. Un projet réalisé grâce aux soutiens de la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, le Conseil Régional Île de France et la Mairie de Paris.

du 1er au 3 décembre 2010
CHU de Nancy – site de Brabois
Hall d'accueil du Bâtiment des spécialités médicales Philippe Canton

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties