juillet 06, 2020

Covid-19 : un centre de soins ouvre au gymnase du Placieux à Villers-lès-Nancy

Grand Nancy. Le premier centre de soins permettant de consulter des patients potentiellement infectés par le Covid-19 a ouvert ses portes dans le gymnase du Placieux, rue John Fitzgerald Kennedy à Villers-lès-Nancy. Six médecins libéraux de quartier y proposeront leurs consultations. 

Détecter et conseiller les patients potentiellement atteints du coronavirus. Le premier centre de soins « Covid-19 » a ouvert ses portes ce mercredi 1er avril au sein du gymnase du Placieux à Villers-lès-Nancy, trois autres devraient progressivement être ouverts en fonction des besoins. Un moyen de « lutter contre l’épidémie et apporter des solutions au plus proche des habitants », estime Laurent Hénart, Maire de Nancy qui a décidé la mise à disposition de quatre des gymnases de la ville, pour accueillir des centres de soins temporaires dédiés spécifiquement au Covid-19. 

Pour la municipalité nancéienne, qui a travaillé avec l’Agence Régionale de Santé, les Ordres médicaux, la Préfecture et la Protection Civile, ces centres auront plusieurs ambitions. D’abord celle d’accueillir les Nancéiens symptomatiques en soulageant les urgences et les cabinets médicaux, mais aussi de poser un premier diagnostic avant de réorienter si besoin les malades vers l’hôpital. Enfin, le gymnase sera également utilisé pour les besoins sanitaires des professionnels de santé effectuant des soins aux domiciles des patients (infirmiers, kinésithérapeutes...), ils pourront y prendre une douche, se changer et se restaurer.

Pour l’heure, les centres de soins mis en œuvre par la Ville de Nancy ne disposeront pas de tests, mais ils pourront l’être prochainement en partenariat avec des laboratoires pour diagnostiquer les malades. 

L’ARS Grand Est se dit attentive à « la montée en charge » des centres de soins Covid-19

Avec plus de 1000 morts en région Grand Est des suites de l’épidémie du coronavirus Covid-19, l’Agence Régionale de Santé manifeste son soutien aux initiatives de créations de filières Covid-19 menées notamment dans certains Centres Médicaux de Soins Immédiats (CMSI) ou structures SOS Médecins comme à Vandœuvre-lès-Nancy.

« Dans ce gymnase, les patients vont pouvoir bénéficier d’une consultation médicale avec des locaux adaptés dans le respect des gestes barrières, distanciations sociales et règles d’hygiène avec des désinfections régulières. Le maire de Nancy a cette volonté de développer ces structures spécifiques. Il faut dire que les gymnases sont adaptés, il y a à la fois des douches, du parking... On va voir la montée en charge de ces sites-là et en fonction on verra si on reproduit ça. Il y a des besoins, on essaye de sécuriser tous les circuits de façon à ce que toutes les personnes soient bien repérées, suivies et ne décompensent pas. Ici, il s’agit d’un site particulier, nous serons attentifs à la réaction de la population », affirme le Dr Eliane Piquet, déléguée territoriale de l’ARS Grand Est. 

Pour proposer ces centres, l’ARS Grand Est a apporté son soutien logistique, matériel avec l’encadrement avec des médecins, secrétaires médicales en passant par la sollicitation d’une société de gardiennage... « Les lieux de santé subissent en ce moment des agressions de personnel, des vols... Il y a de l’irrationnel » confirme la déléguée territoriale de l’ARS Grand Est évoquant dans ce contexte le principe de vigilance et l’implication des forces de police dans la sécurisation des lieux médicaux. 

Quid des tests sérologiques à Nancy ? 

Ces derniers jours, la Ville de Nancy a mis en place un dépistage systématique Covid-19 à l’EHPAD Notre Maison avec le concours médical des laboratoires AtoutBio et l’autorisation de l’Agence Régional de Santé Grand Est. L’ensemble du personnel et tous les résidents de l’EHPAD Notre Maison de Nancy ont été testés via une nouvelle solution par le biais de la sérologie. Les résidents ne pouvant pas pour raison médicale avoir de prise de sang étaient soumis à un test nasal. Un dépistage novateur basé sur une prise de sang permettant de doser le taux d’anticorps produits par la personne ayant été en contact avec le virus et d'établir au moins trois catégories : les personnes n’ayant pas été infectées : sérologie négative, les personnes en cours d’infection qui peuvent être contaminantes pendant 21 jours et les personnes immunisées.

Pour l’heure aucun des centres de soins proposés par la Ville de Nancy ne disposera de plateformes de tests, mais le projet est à l’étude. « A chaque fois, l’idée est d'avoir ce type de plateforme, de soins, points de répit et points de prélèvement. On  est tous convaincus qu’il faut développer massivement ces tests, c’est indispensable ne serait-ce que pour les gens qui y travaillent », déclare Laurent Hénart, maire de Nancy. 


Centre de soins Covid-19 ouvert dans le gymnase du Placieux, rue John Fitzgerald Kennedy à Villers-lès-Nancy

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties