août 13, 2020

Hausse des blessures à la main : le CHRU de Nancy lance un appel à la vigilance

Photo d'illustration Photo d'illustration
Avec davantage de temps à consacrer au bricolage et au jardinage pendant cette période de confinement, le service SOS Mains du CHRU de Nancy a constaté "une nette augmentation" de personnes victimes de blessures et appelle à la vigilance...

« En pleine épidémie COVID-19, le message « Sauvez des vies, restez chez vous » n’a jamais été aussi essentiel à suivre. Des millions de Français ont ainsi modifié leur quotidien et leurs occupations à domicile : activités de loisirs, bricolage, jardinage, proximité avec les animaux domestiques. Autant de risques potentiels d’accidents et de blessures à la main notamment », informe le CHRU de Nancy. Conséquence, le service SOS Mains du CHRU de Nancy a constaté « une nette augmentation » de personnes victimes de blessures nécessitant une intervention chirurgicale en urgence. « Sur le seul week-end du 20 au 22 mars, 27 patients ont été pris en charge au bloc opératoire, pour des situations traumatiques parfois graves, imposant de longues heures de chirurgie », explique le Pr Gilles Dautel, chirurgien de la main au CHRU.

Les beaux jours reviennent, tout comme les accidents de tondeuses et autres outils motorisés de jardinage. » Le chirurgien alerte également sur les infections d’origine animale également en forte augmentation – au moins 1 passage par jour dans le service : « La cohabitation avec les animaux de compagnie est aussi à l’origine d’un motif de consultation très fréquent en urgence, avec des morsures ou griffures qui évoluent sur le mode septique. »

Le bloc opératoire en effectif réduit

Si le service du CHRU continue à accueillir toutes les urgences mains en tant qu’établissement de recours pour cette spécialité mobilisant une équipe de garde 24h/24, « le bloc opératoire tourne désormais en effectif réduit », signale le Pr Dautel. Le personnel médical et paramédical est déjà en partie redéployé pour participer à la prise en charge des patients COVID-19 dans les services de réanimation ». La pratique « déraisonnable » d’activités de loisirs peut avoir des conséquences potentiellement graves pour les personnes. « La prise en charge de ces accidents évitables mobilise les équipes soignantes pendant de longues heures, à une période où la totalité de ces ressources pourrait être utile à la lutte contre l’épidémie en cours, rappelle le chirurgien. La plus grande prudence est donc essentielle dans la pratique des activités de loisirs. »

 


Le service SOS Mains du CHRU de Nancy accueille les patients 7j/7, 24h/24 au Centre Chirurgical Emile Gallé (49 rue Hermite, Nancy). Contact : 03 83 85 79 00.

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties