août 11, 2020

Nanoparticules dans l'alimentaire et les cosmétiques : l’UFC-Que Choisir dépose 9 plaintes contre des fabricants

Crème solaire, dentifrice, soupe ou encore mélanges d'épices, plusieurs fabriquants de produits de consommation courante ont été épinglés par l'UFC-Que Choisir pour l’utilisation cachée de nanoparticules dans leurs produits. L'association dépose plainte. 
Nanoparticules
Neuf des produits épinglés par l'UFC-Que Choisir pour non-respect de l’obligation légale de signalement de nanoparticules sur l’emballage - photo UFC-Que Choisir

Après avoir épinglé la présence de dioxyde de titane dans les médicaments, l'UFC-Que Choisir annonce aujourd’hui, au vu des résultats de plusieurs tests labo basés sur la présence de nanoparticules (à paraître ce jeudi dans le nouveau numéro de l’UFC-Que Choisir), déposer 9 plaintes contre des fabricants de produits alimentaires et de cosmétiques pour non-respect de l’obligation légale de signalement sur l’emballage.

Alors que la réglementation oblige les fabricants, depuis 2013 pour les cosmétiques et 2014 pour l’alimentaire, à faire figurer clairement la mention « nano » lorsque c'est le cas, ces derniers passent en grande majorité cette présence sous silence. C'est en tout cas, le constat dressé par l'association qui a procédé à l’analyse de 16 produits alimentaires et cosmétiques de consommation courante pour vérifier la présence ou non de nanoparticules: dioxyde de titane, de silicium, oxyde de fer et de zinc et noir de carbone, et le cas échéant leur signalement sur l’emballage.

Verdict ? « 100 % des produits analysés contiennent des nanoparticules », constate l'association qui révèle aussi que « dans la très grande majorité des cas, cette présence est passée sous silence en totale infraction avec la réglementation. » Parmi les 16 produits passés au crible, seuls trois, mentionnent cette présence sur l’emballage contrairement à l’obligation légale… Autre constat, pour six d'entre eux, « les additifs/ingrédients sont intégralement sous forme nanométrique sans que le consommateur n’ait l’information de leur présence ! » Il s’agit de la Soupe Poule au pot de Casino (déshydratée), des épices Ducros Mélange malin italien, du Cappuccino (préparation instantanée) Maxwell House, de la crème solaire Lavera 100 % minérale SPF 30, du stick à lèvres nourrissant Avène Cold cream, ou encore du gloss effet 3D — 33 brun poetic de Bourjois.

« Au vu de la proportion significative de nanoparticules décelées dans les additifs/ingrédients utilisés dans leur produit et non signalée », l'association annonce déposer 9 plaintes : contre le Groupe Casino (la soupe) ; JDE (Maxwell Cappuccino) ; Mars Chocolat France (M&M’s) ; MC Cormick (Ducros Mélange Malin Italien) ; Colgate-Palmolive (déodorant Sanex) ; Lavera Gmbh & Co. KG (crème solaire) ; Avene (stick 0 lèvres nourrissant) ; Coty (Gloss de chez Bourjois) et GlaxoSmithKline (dentifrice Aquafresh).

Par ailleurs, l'UFC-Que Choisir demande à la DGCCRF et au Ministère de l’Économie de publier la liste des produits alimentaires et cosmétiques silencieux sur la présence de nanoparticules, de poursuivre les fabricants en infraction avec la réglementation et enfin de maintenir durablement les investigations sur le sujet.

  • Les pourcentages de nanoparticules relevés par l'UFC-Que Choisir. 
  • • M&M’s Peanut : 34 % de nanoparticules dans le dioxyde de titane (E171)
  • • Maxwell House Cappuccino (préparation instantanée) : 100 % de nanoparticules dans le dioxyde de silicium (E551)
  • • Ducros Mélange malin italien : 100 % de nanoparticules dans le dioxyde de silicium (E171)
  • • Casino soupe poule au pot déshydratée : 100 % de nanoparticules dans le dioxyde de silicium (E171)
    • • Lavera crème solaire 100 % minérale SPF 30 : 100 % de nanoparticules dans le filtre solaire dioxyde de titane (titanium dioxide)
    • • Avène cold cream stick lèvres nourrissant : 100 % de nanoparticules dans le dioxyde de titane (titanium dioxide CI 77891)
    • • Aquafresh dentifrice triple protection + blancheur : 40 % de nanoparticules dans le dioxyde de titane (titanium dioxide)
    • • Bourjois Gloss effet 3D-33 brun poetic : 100 % de nanoparticules dans l’oxyde de fer (iron oxides CI 77491)
    • • Sanex Nature protect 48 h déodorant : 31 % de nanoparticules dans l’oxyde d’aluminium (potassium alum)

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties