septembre 25, 2021
Présente dès le début du printemps, la tique est redoutée pour ses piqûres qui peuvent transmettre la maladie de Lyme et d'autres agents infectieux. À Champenoux, près de Nancy, les scientifiques de l'INRAE les étudient pour leur rôle dans la transmission de maladies, en particulier la maladie de Lyme.
Vous habitez dans un rayon de 30 kilomètres maximum autour de Nancy ? Alors que la saison des tiques débute, l'Institut national de la recherche agronomique (INRAE) lance ce printemps un tout nouveau projet local intitulé TIQUoJARDIN pour faire avancer les connaissances actuelles sur cet acarien, suceur de sang. Une démarche expérimentale inédite à cette échelle en France et en Europe. 
Santé. Selon une étude de l'Agence Régionale de Santé et de Santé publique France, les départements alsaciens constituent l'une des zones ayant le plus fort taux d'incidence de borréliose de Lyme en France métropolitaine. Pour éviter de rentrer en contact avec des tiques infectées, les professionnels de santé diffusent des messages de prévention. Les précisions du Docteur Jean-Marc Oudot de la Mutualité Sociale Agricole Lorraine.
Santé. Les résultats de l'étude Alsa(ce)tique menée pendant deux ans dans les deux départements Bas-Rhin et Haut-Rhin ont été dévoilés jeudi à Nancy par l'Agence Régionale de santé Grand Est. L'étude pointe une forte incidence de la borréliose de Lyme en Alsace notamment dans les cantons proches du massif vosgien.
Santé. Le CHRU de Nancy, avec le soutien de l’ARS, propose une consultation pluridisciplinaire sur la maladie de Lyme. Peu développé sur le territoire national, ce dispositif est unique dans la région Grand Est. 

Maladie-Lyme

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31