septembre 30, 2022

Vidéo : « On se bat pour la reconnaissance de la race Vosgienne » (un agriculteur des Vosges au salon de l'Agriculture)

SALON DE L'AGRICULTURE. Bilky, la petite vache vosgienne à la robe blanche et noire faisait partie des stars du Salon de l'Agriculture à Paris. Nous avons rencontré Jean-Michel Curien, éleveur et producteur laitier à La Bresse dans les Vosges.
Nancy, Metz, Epinal, Sarreguemines, Bar-le-Duc, Verdun
Race.Vosgienne.SalonagricultureParis
Bilky, la vache de race vosgienne de Jean-Michel Curien, éleveur à la Bresse (88) au Salon de l'agriculture 2013. Crédit photo ici-c-nancy.fr

Espèce en voie de disparition, la vache vosgienne représente à ce jour 11.000 animaux mâles et femelles, 6500 vaches dont 1200 au contrôle laitier et 2000 inscrites à l'organisme de sélection, elles proviennent du Massif des Vosges. Une race qui permet une double aptitude à l'exploitation de lait et de viande. Une de ses spécificités est la richesse du lait des Vosgiennes leur permettant une production de fromage. En 2012, le contrôle laitier a permis d'observer une production de lait brute moyenne de 4150 kg par vache, les meilleures vaches ont dépassé les 7000 kg de production. Les principaux produits issus avec signes de qualité sont : le Munster (race non reconnue dans l'AOC), l'IGP Gruyère, le Bargkass (Tomme de montagne) et enfin la marque collective « Race bovine vosgienne » pour les produits laitiers et carnés en 2012.

Bilky 7 ans digne représentante de la vache Vosgienne

Parmi les éleveurs de vache vosgienne, nous avons rencontré Jean-Michel Curien, habitué du salon et éleveur passionné venu avec sa vache Bilky,âgée de 7 ans. Son élevage est situé à 800 mètres d'altitude au fond de la vallée du Chajou à la Bresse (88), un élevage orienté vers la production laitière et plus spécifiquement fromagère et notamment de munster AOC et de Tomme de pays. Au total ce sont 82 000 litres produits pour près de huit tonnes de fromage commercialisé dans le magasin de la ferme de Jean-Michel Curien ainsi que dans les points de vente locaux. Le Salon de l'Agriculture est une étape importante pour l'image de son élevage et de son exploitation « C'est une grande fierté de représenter la race, de représenter son département... c'est des moments qu'on grave dans sa mémoire...» poursuit-il l'oeil brillant au micro de ici-c-nancy.fr, regrettant que les industriels aient encore du mal à reconnaître la race vosgienne. L'agriculteur Vosgien déclare comme beaucoup d'entre eux attendre « la reconnaissance officielle de la race vosgienne à travers de l'appellation d'origine Munster », évoquant les difficultés de la démarche « on a beaucoup de mal a faire reconnaitre notre race dans ce créneau-là, car ce créneau est verrouillé et cadenassé par les industriels qui ont du mal a accepter la reconnaissance de la vache vosgienne dans l'AOC. Nous c'est une race locale on travaille artisanalement avec, les industriels, eux sont calés dans des enjeux de masse et... une race locale ce n'est pas fait pour répondre à des enjeux de masse, mais des enjeux de proximité, des enjeux territoriaux, des enjeux environnementaux, des enjeux moraux » observe l'agriculteur qui nous confie que le combat qui dure depuis plusieurs années est rude et que le message à faire passer est difficile.

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
17
Date : samedi 17 septembre 2022