juillet 02, 2022

Vidéo. Nancy. Deux bus affrétés pour emmener du matériel et ramener des réfugiés ukrainiens

Deux bus affrétés vers la Pologne ce mercredi 16 mars à Nancy / crédit ici-c-nancy.fr Deux bus affrétés vers la Pologne ce mercredi 16 mars à Nancy / crédit ici-c-nancy.fr
Deux cars ont été affrétés au départ de Nancy, ce mercredi 16 mars, pour rejoindre la Pologne. A leur bord, des vêtements, du matériel d'urgence et une délégation de la ville de Nancy et de la Métropole. Les autobus rentreront samedi avec plusieurs dizaines de réfugiés qui seront accueillis dans des familles de Meurthe-et-Moselle.

Solidarité et élan du coeur. Moins de trois semaines après le début de l'invasion par l’armée russe, ce sont près de trois millions dont 1,4 million d'enfants qui ont été forcés de fuir l'Ukraine, d'après l'Organisation internationale pour les migrations. Face à cette situation alarmante, depuis le début du conflit, l'élan de solidarité à destination des victimes civiles s'amplifie en France. 

À Nancy, outre l'organisation de collectes afin de recueillir des dons dont une partie a été acheminée le week-end dernier à Lublin notamment, ville polonaise jumelée à la cité ducale, c'est l'accueil de réfugiés qui occupe désormais les services de la ville et de l'État en Meurthe-et-Moselle.

Pour accompagner les victimes forcées à l'éxil par la crainte des bombardements, la Ville de Nancy, avec son Centre Communale d'Action Sociale, participe quotidiennement à l'accueil organisé en Préfecture, et a mis à disposition une vingtaine d'hébergements municipaux. 

« Je suis très fier ... La tradition humaniste de Nancy, ce ne sont pas que des mots, mais des actes... »

Mathieu Klein, Maire de Nancy et président de la métropole du Grand Nancy

Destination Lublin, ville jumelée à Nancy, proche de la frontière avec l'Ukraine

Deux bus et une remorque ont ainsi été affrétés ce mercredi en lien avec Kéolis, ce mercredi 16 mars matin, pour rejoindre la Pologne avec, à leurs bords : médecins, travailleurs sociaux, traducteurs et représentants de la Ville de Nancy et de la Métropole du Grand Nancy, mais aussi du matériel avec des produits alimentaires, des produits d’hygiène et de premières urgences. 

Quatre chauffeurs se relayeront pour ce grand voyage avec pour destination Lublin dans une vingtaine d'heures. Olivier, chauffeur à l’entreprise vosgienne Marcot Voyages explique s'être porté naturellement volontaire pour apporter "un geste" et son soutien à cette population contrainte de laisser leur vie et leur biens personnels derrière eux.

A Lublin, après avoir déposé le matériel, l’équipe accueillera une centaine de réfugiés ukrainiens forcés à l'exode. Des plaids et des couvertures, les attendent dans les autobus. 

A leur arrivée ce samedi, ils seront pris en charge par les services de la Ville de Nancy, de la Métropole du Grand Nancy et de la Préfecture, afin d'effectuer les premières démarches nécessaires à leur vie quotidienne en France. Ils seront ensuite mis en relation avec les familles qui les hébergeront, le temps qu'un logement pérenne leur soit attribué. La Ville de Nancy a souhaité que l'accueil en crèches et dans les écoles publiques de la commune soit rendu gratuit pour les enfants ukrainiens, qu'ils puissent au plus vite retrouver les bancs de l'école. Une prise en charge particuière sera proposée aux enfants de respirer et de jouer après ces longues heures de voyage. 

Celles et ceux qui souhaiteraient participer à cet hébergement de premier accueil peuvent encore contacter le numéro dédié mis en place par la Ville de Nancy : 03 83 85 33 30.

 

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim