juillet 28, 2021

Vidéo. Affaire « One Coin » : à Nancy, les remerciements du FBI

Fin avril 2021, les investigations de la Police Judiciaire de Nancy ont permis l'interpellation d'un homme ressortissant Luxembourgeois suspecté d'être impliqué dans la retentissante affaire des "One Coin". Ce jeudi, deux agents du FBI sont venus apporter leurs remerciements, au nom des autorités américaines, aux policiers du commissariat de Nancy. 

>>> En vidéo. Ecoutez le commissaire divisionnaire Maurice Alibert, Directeur du Service régional de police judiciaire.

C’est un exemple d’une coopération internationale réussie sur un dossier particulièrement sensible : l’affaire « One Coin » aux ramifications internationales. Présentée comme une cryptomonnaie virtuelle, il s’agissait d’une escroquerie de type pyramidal, une arnaque à la Ponzi, qui aurait prospéré entre 2014 et 2019, faisant plusieurs millions de victimes à travers le monde. En avril 2020 un procès s’était tenu dans la ville de New York aux États-Unis aboutissant à la condamnation de nombreuses personnes, dont un ressortissant luxembourgeois vivant en France. À l’encontre de cet individu, un mandat d’arrêt avait été émis en septembre 2020 par un juge américain New Yorkais. Le suspect était finalement interpellé en Lorraine le 29 avril dernier avec l’intervention d’agents de la BRI et placé en détention provisoire à Nancy. 

« C'est un réel plaisir d'avoir ici nos collègues américains ... »

Maurice Alibert, Directeur du Service régional de police judiciaire

« Les choses sont allées très vite jusqu’à présent. Les autorités judiciaires américaines ont d’abord saisi le ministère français de la Justice en février en transmettant une demande d’arrestation provisoire parce que le mis en cause avait un domicile dans le ressort de la circonscription de Nancy. Le parquet général qui est compétent dans cette procédure a demandé à la police de Nancy de procéder à une enquête pour localiser la personne et mettre à exécution l’arrestation provisoire, ce qui a été fait en avril » , a déclaré Jean -Jacques Bosc, Procureur général de Nancy. Reste désormais pour le gouvernement des États Unis de transmettre par la voie diplomatique la demande d’extradition à la France avant le 28 juin. Ensuite il appartiendra à la cour d'instruction de la cour d'Appel de Nancy de donner son avis sur la procédure. Si elle rend un avis favorable, l'interessé pourra demander un pourvoi un cassasion contre cet avis. Une fois l'avis rendu et définitif, le gouvernement pourra prendre le décret d’extradition avec la remise du mis en cause aux autorités judiciaires des États-Unis. 

Deux agents du FBI — l’un représentant officiel du FBI sur le territoire national et le second officier de liaison du FBI à l’ambassade de France à Paris -  étaient présents ce jeudi à l'hôtel de police de Nancy pour témoigner aux services judiciaires français leurs remerciements au nom des autorités américaines. L’occasion de remettre à leurs collègues français quelques présents institutionnels en présence des enquêteurs de la Division de Lutte Contre la Criminalité Financière (DLCF) et des agents de la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI) de Metz.

Une venue particulièrement mémorable pour les policiers présents. « En étant à Nancy, nous avons davantage l’occasion de travailler au niveau international avec nos collègues Luxembourgeois, Belges et Allemands. C’est un réel plaisir d’avoir ici nos collègues américains », a souligné Maurice Alibert, Directeur du Service régional de police judiciaire. 


Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31