septembre 20, 2021

Vidéo. À Nancy, plus de 500 manifestants défilent pour le retrait de la "loi sécurité globale"

Ils étaient plus de 500 manifestants présents ce samedi 12 décembre 2020 à défiler à Nancy pour dénoncer la loi de sécurité globale et exiger son "retrait total". 

>> EN VIDÉO. Les images de la manifestation du samedi 12 décembre 2020 pour le retrait de la "loi sécurité globale"


Ils dénonçaient à Nancy comme dans d'autres villes de France la proposition de loi « sécurité globale » qui a été votée le 24 novembre en première lecture par les députés à l’Assemblée nationale et qui sera examinée par le Sénat au début de l’année 2021. À Nancy, au plus fort du rassemblement, ils étaient près de 550 manifestants (chiffres police) à défiler à l’appel d’une quinzaine de collectifs, syndicats et mouvements politiques dont SUD-Solidaires 54, Union Locale CGT de Nancy, FSU 54, SAF Nancy, UNEF Lorraine, Ecologie Les Verts Nancy, La France Insoumise 54, Parti de Gauche 54, NPA 54 sud,... 

Dans une déclaration collective, les signataires de l'appel au rassemblement estiment que la loi sur la « sécurité globale » et son controversé article 24 va « renforcer l’impunité policière en rendant plus difficile le fait de filmer les forces de l’ordre ». Ils demandent « le retrait total » de ce projet de loi jugé « liberticide » et « non pas la réécriture de l’article 24 qui empêcherait, de fait la diffusion d’images des forces de l’ordre ». Une réécriture jugée d'emblée non satisfaisante « d’autant que d’autres articles du texte conduisent à instaurer ou généraliser des outils de surveillance de masse (drones et caméras associées, n’en doutons pas, à des dispositifs de reconnaissance faciale), menacent la liberté d’expression et de manifestation, ainsi que la liberté de la presse ». 

À Nancy, le cortège s’est déplacé en ville dès 14 h 30, puis s’est scindé rue Saint-Jean. Plusieurs dizaines de personnes ont tenté de rejoindre la place Stanislas dans le périmètre interdit par la préfecture de Meurthe-et-Moselle, mais ont été bloquées rue des Dominicains par le barrage de police en place. En fin de journée, les manifestants remontés Rue Saint Jean vers l’intersection de la rue Léopold Lallement ont à nouveau fait face aux forces de sécurité. 

Les forces de l'ordre ont déploré pendant la manifestation quelques jets de projectiles, mais ils n'ont pas fait usage de gaz lacrymogène. D’après nos informations, un manifestant a été interpellé et placé en garde à vue pour des faits de « rébellion ». 

Dans un contexte de défiance à la loi de sécurité globale et d'accusations de violence visant les policiers ces dernières semaines, Emmanuel Macron a décidé de réunir en janvier un «  Beauvau de la sécurité ». Une consultation qui devra réunir, à l'aube de 2021, des représentants des forces de sécurité, élus et citoyens. Objectifs affichés par le gouvernement, l’amélioration des conditions d’exercice de la police et la consolidation du lien de confiance avec les Français.

 

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
5
6
7
8
9
10
12
13
14
15
16
17
19
20
21
22
23
24
26
27
28
29
30
31