décembre 02, 2020

CHRU de Nancy. Mathieu Klein réagit aux propos de Olivier Véran : "Il est temps de passer aux actes"

Mathieu Klein, maire de Nancy a réagi aux déclarations d'Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé, concernant la fin des suppressions de lits et de postes dans les hôpitaux. 

 


« J’assume de vouloir rouvrir des lits à l’hôpital ». Confirmant son intention le 19 novembre lors du séminaire national des hospitaliers (SNHosp) de vouloir sortir « du dogme de la réduction des lits ou du capacitaire lorsqu’il y a des transformations de projets hospitaliers » le ministre de la Santé Olivier a lancé un signal fort à destination du monde de la santé.

A Nancy, une suppression de 598 emplois et 174 lits au CHRU de Nancy devait accompagner le plan le plan du Comité interministériel de performance et de la modernisation de l’offre de soins, dit le plan COPERMO. 

A la lumière des nouvelles déclarations du ministre de la Santé lors du Séminaire National des Hospitaliers ce 19 novembre, et dans le sillon de ses propos tenus le 16 septembre dernier lors du Conseil de Surveillance, Mathieu Klein réaffirme « l’importance de voir les engagements, pris l’hiver dernier par Agnès Buzyn, puis par Emmanuel Macron sur l’hôpital public en général, traduits en actes à Nancy dans le cadre du projet immobilier porté par le CHRU » afin que l’ensemble de la communauté hospitalière nancéienne « en attente d’engagements réels » retrouve de l’espoir.

Mathieu Klein estime dans un communiqué transmis aujourd'hui qu’il n’est donc « plus concevable que le projet de reconstruction du CHRU de Nancy à Brabois se heurte à la logique du défunt COPERMO » et qu’« il est temps de passer aux actes ». 

Pour dissiper le flou qui entoure actuellement la situation du CHRU de Nancy, il demande « la confirmation sans ambiguïté de la non-suppression de postes et de lits », « la reprise de la dette au service du développement du CHRU et de ses moyens » et la « garantie d’accompagner le schéma directeur immobilier à la hauteur des enjeux post-covid nécessitant un investissement de 675 M€ ». 

« J’ai invité le ministre à Nancy afin qu’il puisse constater sur place combien notre CHRU a su en quelques années se transformer dans une logique d’excellence qui en fait aujourd’hui le 4e CHU de France, et qu’il puisse confirmer ses orientations parmi les hospitaliers et les faire entendre au plus grand nombre », déclare Mathieu Klein. Concluant que « l’investissement pour le CHRU de Nancy doit être une priorité nationale, sans fermeture de lits ni suppression de postes ».

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31