avril 07, 2020
Santé. En pleine épidémie de coronavirus, l'ARS Grand Est a indiqué vendredi 3 avril la nécessité de maintenir le plan d'économies COPERMO. Des déclarations qui ont alimenté tout au long du week-end la polémique chez les élus avant une déclaration de Olivier Veran...
Santé. À Essey-lès-Nancy sur le site de la Clinique Louis Pasteur, le Centre Médical de Soins Immédiats (CMSI) gère le service des urgences ainsi qu’une filière « Covid-19 » mise en place le 15 mars dernier pour accueillir les cas suspects liés au coronavirus. Une situation sanitaire évolutive qui s’inscrit dans une organisation rigoureuse, voire militaire. Reportage.
L'épidémie de coronavirus Covid-19 progresse légèrement dans le Grand Est. Le dernier bilan en date du 2 avril fait état de plus de 4 600 hospitalisations dans la région. 
Grand Nancy. Le premier centre de soins permettant de consulter des patients potentiellement infectés par le Covid-19 a ouvert ses portes dans le gymnase du Placieux, rue John Fitzgerald Kennedy à Villers-lès-Nancy. Six médecins libéraux de quartier y proposeront leurs consultations. 
Santé. L'épidémie de coronavirus Covid-19 poursuit sa progression dans le Grand Est. Le dernier bilan en date du 31 mars fait état de plus de 4 200 hospitalisations dans la région. 
Santé. En région Grand Est, 3 777 personnes atteintes du coronavirus covid-19 sont actuellement hospitalisées. L'organisation de trains sanitaires à destination d'autres villes de France se poursuit pour évacuer des patients. 
Afin de faire face à l’épidémie de COVID-19, l’ARS Grand Est, en lien avec les conseils départementaux, met en œuvre un plan d’actions visant à renforcer la prévention auprès des personnes âgées dans les EHPAD.
Avec davantage de temps à consacrer au bricolage et au jardinage pendant cette période de confinement, le service SOS Mains du CHRU de Nancy a constaté "une nette augmentation" de personnes victimes de blessures et appelle à la vigilance...
Santé. Pour valoriser la mobilisation des élèves infirmiers et élèves aides-soignants des instituts de formations aux côtés des professionnels de santé, 11 millions d’euros ont été débloqués. Durant cette période de crise, les élèves infirmiers percevront 1 400 euros par mois et 1000 euros pour les élèves aides-soignants. 
Page 1 sur 39

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim

Ici-c-Nancy TV