avril 07, 2020
NANCY. Le Premier ministre a annoncé aujourd'hui l’usage de l’article 49-3 pour faire adopter le projet de réforme des retraites sans le vote. 
Mercredi 29 janvier, les opposants à la réforme des retraites manifestaient à nouveau à Nancy. Ils étaient 1.100 d’après la police. Lors de ce rassemblement, trois étudiantes ont été interpellées pour des faits d’outrage, elles ont été libérées ce matin. 
Ce vendredi 24 janvier, les opposants à la réforme des retraites ont manifesté une nouvelle fois à Nancy. ils étaient 2.100 selon la police, 6.000 d'après le syndicat FO.. 

Au lendemain d’une « retraite aux flambeaux » hier en fin de journée à Nancy, les manifestants se mobilisaient à nouveau ce vendredi 24 janvier 2020 alors que les projets de loi concernant la mise en place du système universel de retraites, étaient présentés en Conseil des ministres.

À l'appel de l'intersyndicale (CGT, FO, Solidaires, FSU et CFE-CGC), 2100 participants se sont déplacés à Nancy selon les chiffres de la police (6000 selon les chiffres du syndicat FO), sans incident majeur. 

La prochaine journée de mobilisation est programmée le mercredi 29 janvier, sans la participation de la CFE-CGC. 
 
 
NANCY. Plusieurs bâtiments du campus Lettres et Sciences Humaines de Nancy ont été bloqués ce vendredi matin...
Mobilisation. La mobilisation se poursuivait aujourd'hui contre la réforme des retraites. À Nancy, à l'appel de l'intersyndicale près de 3 000 personnes se sont réunies en ville.
NANCY. La mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit ce samedi 11 janvier dans l'hexagone. À l'appel de l’intersyndicale, une nouvelle journée d’actions est prévue à Nancy.
À Nancy, le dépôt de trams et bus du réseau Stan a été partiellement bloqué ce vendredi matin par les opposants à la réforme des retraites. Deux personnes ont été placées en garde à vue puis relâchées en milieu d’après-midi. 
Social. Ce jeudi 9 janvier 2020 marquait la quatrième grande journée de manifestations intersyndicales. À Nancy le cortège contre la réforme des retraites a attiré près de 4 500 manifestants d'après les autorités, 12 000 selon les syndicats CGT et FO 54. 
Meurthe-et-Moselle. Un an après les faits, un gilet jaune originaire du Saintois a été jugé vendredi devant le tribunal correctionnel de Nancy. Le trentenaire était poursuivi pour avoir blessé trois policiers dont un sérieusement en décembre 2018. 
Page 1 sur 3

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim

Ici-c-Nancy TV