décembre 08, 2021

Attaque d'un dépôt de tabac à Ludres : quatre nouvelles mises en examen et incarcérations

Interpellés en région parisienne et en Moselle, quatre individus soupçonnés d'être impliqués dans le braquage du dépôt de tabac du dynapôle de Ludres ont été mis en examen et écroués. Les perquisitions ont permis notamment la saisie de 60.000 euros en numéraire, des armes et des cagoules...

À deux reprises et en moins de six mois le dépôt de tabac Logista, destiné à alimenter les buralistes du Nord-Est de la France, situé au sein du dynapôle de Ludres, était la cible de tentatives de vol avec effraction commises le 31 janvier 2020 puis le 4 juin 2020. 

Dès la première affaire, les éléments donnaient lieu le 25 février 2020 à l’ouverture d’une information judiciaire. La Direction territoriale de police judiciaire (DTPJ) de Nancy était saisie de ces faits en co-saisine avec la Sûreté Départementale de Meurthe-et-Moselle et l’Office Central de Lutte contre la Délinquance itinérante dans le cadre d’une commission rogatoire. Une enquête qui permettait « d’identifier des suspects susceptibles d’avoir commis les faits et de faire un lien avec une bande de malfaiteurs à l’origine de faits de même nature commis le 04 juin 2020 dans ce même dépôt de tabac LOGISTA à Ludres (54) », indique François Pérain procureur de la République dans un communiqué. 

Des investigations minutieuses qui se sont révélées fructueuses en débouchant sur la mise en cause de 7 autres individus. « Des suspects interpellés le 19 janvier 2021 en région parisienne (Aulnay-sous-Bois, Villevaude…) et en Moselle (Florange) dans le cadre d’une vaste opération de police judiciaire. À cette occasion, des moyens importants ont été mobilisés dont le RAID, un appui de l’Office de lutte contre la criminalité organisée (OCLCO) et des B.R.I Nationale et de Metz, et un peloton d’intervention de la gendarmerie mobile pour interpeller en sécurité ces individus dont certains présentent de lourds antécédents judiciaires », détaille le parquet.

Les perquisitions conduisaient à « la découverte de près de 60.000 euros en numéraires et de deux armes (un revolver et un fusil de chasse). Du matériel informatique, de nombreux téléphones et des cagoules étaient également saisis », précise le communiqué du procureur.

À l’issue des présentations devant le magistrat instructeur organisées les 20 et 21 janvier 2021, quatre suspects étaient mis en examen et incarcérés dans le cadre d'une information judiciaire portant notamment sur une tentative de vol avec arme et avec séquestration. 

Séquestrations, violences exercées en bande organisée et course-poursuite 

La première affaire s’était produite le 31 janvier 2020 à 3 h 28, le dépôt de la société Logista située à Ludres (54) faisait l’objet d’une tentative de vol avec effraction. Un groupe de malfaiteurs armés et cagoulés pénétrait dans l’enceinte avec un fourgon Renault Master volé et un véhicule Peugeot 208 pour y dérober des cartons de cigarettes. Alors qu’ils commençaient à fracturer des fourgons de livraison stationnés devant les entrepôts, des effectifs de la BAC de Nancy les mettaient en fuite. Les auteurs abandonnaient sur place 94 cartons de cigarettes pour une valeur globale estimée à 215 000 euros, un brouilleur d’ondes et des plaques correspondant à l’immatriculation réelle du véhicule Master.

Quelques mois plus tard, le 4 juin 2020 dans ce même dépôt de tabac à Ludres (54), cinq personnes étaient séquestrées et étaient menacées par cinq hommes dont un était armé d’une Kalachnikov.Deux victimes avaient reçu un coup de crosse à la tête, les blessant légèrement.

L’arme utilisée était retrouvée sur place. Il s’agissait d’une arme de type air soft imitant une Kalachnikov. L’intervention des policiers du commissariat de police de Nancy avait permis l’interpellation d’un premier individu en flagrance. Puis, quatre autres fugitifs à bord de deux véhicules distincts avaient été interpellés au terme d'une course poursuite de plusieurs dizaines de kilomètres jusque dans la Meuse. Ces cinq individus, originaires de la Seine-Saint-Denis avaient été présentés à un juge d’instruction et placés en détention provisoire.

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
28