octobre 28, 2020

Aires de repos et de services : les gendarmes en opération de sécurisation en Meurthe-et-Moselle

Photo GGN54 Photo GGN54
Meurthe-et-Moselle. La compagnie de gendarmerie de Lunéville a mené lundi soir une opération de sécurisation des aires de repos et de services. L’occasion de réaliser des contrôles d’identité et d’assurer une présence en matière de sécurité des mobilités et de lutte contre la délinquance itinérante tels que les vols de fret et de carburant. 

Il s’agit d’une préoccupation majeure chez les routiers, d’être la cible d’un vol de cargaison ou encore de carburant lors d'un arrêt plus ou moins long sur les aires de repos et de services. Selon, les chiffres de l’OCLDI (office central de lutte contre la délinquance itinérante), en France, 2 545 vols de fret ont été enregistrés pour l’année 2018. Et les vols de carburant sont légion, d’après la FNTR (Fédération nationale des transports routiers), ils se chiffreraient chaque année à plus de 20 millions de litres dérobés. 

Contre ces actes délictueux, les militaires de la compagnie de gendarmerie de Lunéville ont mené une opération de sécurisation, lundi 12 octobre, sous réquisition du procureur de la République de Nancy. En présence du sous-préfet de Lunéville, ils ont patrouillé et contrôlé dans la nuit, les véhicules présents ou se stationnant sur les aires de repos et de services des N 333 et N 4. Des contrôles aléatoires associés à des vérifications de papiers. 

Pas de recrudescence, mais des faits ponctuels s'inscrivant dans « l’opportunité »

En Meurthe-et-Moselle, les gendarmes n’ont pas constaté ces dernières semaines de recrudescence des vols de fret et de carburant, mais restent vigilants. Il s’agit « d’un phénomène ponctuel qui fait que l’on peut avoir deux ou trois réservoirs siphonnés de temps en temps, en une nuit, sur ces axes ou d’autres », estime le Lieutenant-Colonel, Christophe Romand, Officier Adjoint Commandement GGD 54 évoquant une « délinquance souvent de passage » au préjudice de transporteurs « faisant une halte nocturne dans le département ». 

Les vols de fret souffriraient du même type de délinquance s’inscrivant eux aussi dans le phénomène d’opportunité avec des agissements brefs où « des individus découpent des bâches de camions pour voir ce qu’il y a dedans, et volent des cartons qui leur semblent intéressants ou du matériel visible », ajoute le Lieutenant-Colonel. 

Ne pas s’isoler sur un parking sombre

Parmi les conseils prodigués par les gendarmes « ne pas s’isoler sur un parking sombre », « se garer groupés dans un lieu éclairé » ou encore « laisser ouvertes les portes de la remorque si elle est vide pour éviter d’avoir les bâches découpées » .

Et concernant le siphonnage des réservoirs, la gendarmerie reprend les préconisations des transporteurs et patrons de carrière ou de BTP conseillant « soit mettre un bouchon à serrure, soit laisser le bouchon sans serrure et prendre le risque d’être siphonné pour éviter d’avoir le réservoir crevé ou le pas de vis du bouchon faussé par le forçage ...» 

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
12
13
14
15
16
18