mai 10, 2021

Vitesse maximale à 80 km/h : « l'Etat se défausse » selon Valérie Beausert-Leick

Valérie Beausert-Leick / ICN.fr Valérie Beausert-Leick / ICN.fr
La vitesse maximale autorisée restera à 80km/h dans le département, Valérie Beausert-Leick accuse l'État de se défausser

Il faudra toujours respecter la vitesse maximale de 80 km/h sur les routes départementales de Meurthe-et-Moselle. Une décision actée cette semaine lors de la session de rentrée du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle. « Ce n'est pas ma décision, ma décision c'est de renvoyer à l'État son pouvoir décisionnel » souligne Valérie Beausert-Leick selon laquelle « il s'agit de manoeuvres politiciennes, l'État se défausse de ses responsabilités au lieu d'assumer ses choix. » 

Après avoir instauré la vitesse maximale à 80km/h sur les routes départementales le 1er juillet 2018, l'État n'a pas attendu la fin de l'expérimentation de deux ans pour ensuite laisser le choix aux départements de revenir à la vitesse maximale de 90 km/h avec la loi du 24 décembre 2019, un moyen à l'époque de tenter de sortir de la crise des Gilets Jaunes. Une loi dont ne veut pas entendre parler la majorité départementale « c'est à l'État d'assumer ses choix jusqu'au bout » estime André Corzani vice-président en charge des mobilités qui précise d'ailleurs qu'en Meurthe-et-Moselle « une seule départementale répond aux préconisations de l'État, il s'agit de la RD 331 entre Xeuilley et Viterne qui serait donc la seule à pouvoir repasser à 90 km/h . » 

À l'heure actuelle, trois départements ont fait marche arrière pour revenir à 90 km/h « il s'agit de départements ruraux » précise Valérie Beausert-Leick qui demande à l'État de faire le bilan de l'expérimentation comme cela était prévu initialement. Comble de l'histoire, l'État laisse le choix aux départements de revenir à 90 km/h « mais à chaque fois il emet un vote défavorable par l'intermédiaire du préfet » précise la présidente du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle. 

Pour autant, une large concertation a eu lieu en Meurthe-et-Moselle avec les associations d'usagers de la route, les élus et les forces de l'ordre pour tirer un bilan de ces deux dernières années. André Corzani annonce que pour le nombre de tués « la tendance est à la baisse sur le réseau départemental hors agglomération » alors que la vitesse moyenne constatée est de 86-87 km/h sur les routes du département. Motif de satisfaction pour l'élu « aucun accident mortel n'est imputé à l'état du réseau routier, le département n'a jamais été mis en cause. »

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le mercredi, 30 septembre 2020 17:49

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31