juin 15, 2021

Cristallerie de Baccarat : Beausert-Leick dénonce les choix de la direction

Photo d'illustration / DR Photo d'illustration / DR
La présidente du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle Valérie Beausert-Leick dénonce l’attitude de la direction de la Cristallerie de Baccarat.

Valérie Beausert-Leick, présidente du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle s’est prononcée ce mercredi au sujet de l’avenir de la Cristallerie de Baccarat « fleuron de l’industrie locale et du savoir-faire français dont la situation est inquiétante» À l’issue de la session publique durant une laquelle une motion a été adoptée à l’unanimité demandant au ministre de l’Économie de soutenir la Manufacture de Baccarat et confirmant le soutien et les engagements des élus départementaux. 

La Cristallerie Baccarat a été placée sous administration judiciaire par le tribunal de commerce de Nancy, ainsi deux administrateurs ont été nommés pour diriger provisoirement la société et faire la lumière sur la situation financière de l’entreprise rachetée en 2018 par Fortune Fountain Capital pour 185 millions d’euros. 

Valérie Beausert-Leick dénonce le comportement de « la direction ou ce qu’il en reste qui défend une logique de délocalisation partielle » avant de demander « que des investissements soient réalisés notamment sur un four de production dont le montant équivaut au chèque de départ de l’ancienne directrice » soit environ 5 millions d’Euros. La présidente du conseil départemental se range derrière l’intersyndicale « qui n’accepte pas ces choix qui ne sont pas des choix économiques, mais des choix de rentier. » Mais des choix qui plongent « 500 salariés dans l’expectative et c’est inadmissible » juge la successeure de Matheu Klein qui poursuit « c’est un devoir politique et moral de souligner que l’entreprise est en difficulté à cause des choix des actionnaires. » 

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties