juin 03, 2020

Pollens : avant une semaine "estivale", le risque d'allergie placé à un niveau élevé en Lorraine

Les pollens de graminées très présents sur tout le territoire avec un risque d’allergie de niveau élevé - DR Les pollens de graminées très présents sur tout le territoire avec un risque d’allergie de niveau élevé - DR
Lorraine. Après les pollens de bouleau, ce sont les pollens de graminées qui pourront troubler la sérénité de certains promeneurs allergiques. Le risque d'allergie devrait s'accentuer ces prochains jours en Lorraine.

Malgré la dernière vague de fraîcheur et les dernières averses de pluie en la période des "saints de glace", le risque allergique lié aux pollens se maintient en Lorraine et pourrait encore évoluer la semaine prochaine qui s'annonce estivale. Selon le dernier bulletin diffusé vendredi 15 mai par le Réseau National de Surveillance Aérologique (RNSA), ce sont les pollens de graminées très nombreux dans l’air qui pourront perturber la sérénité des personnes allergiques. Le RNSA place en niveau 4 le risque allergique sur le territoire Lorrain, une vigilance "élevée" qui s'applique à compter de ce week-end.

"Malheureusement pour les allergiques, les pollens de graminées ont bien résisté à cette fraîcheur et continuent de polliniser avec des concentrations en hausse", souligne le RNSA qui annonce une semaine estivale avec "le retour d'un temps doux et anticyclonique qui favorisera la dispersion des pollens de graminées dans l'air".

Dès lors, les personnes allergiques devront se protéger avec des gestes simples (se rincer les cheveux le soir, favoriser l’ouverture des fenêtres avant le lever et après le coucher du soleil, éviter de faire sécher le linge à l’extérieur, rouler en voiture avec les fenêtres fermées, bien suivre son traitement et consulter son médecin en cas de symptômes...)

Pour rappel, les pollens peuvent provoquer chez certaines personnes allergiques une cohorte de symptômes : conjonctivites, éternuements, nez qui coule, démangeaisons etc. En France, selon un rapport publié par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), issu d’enquêtes épidémiologiques menées en France, de 1994 à 2006, près de 30 % de la population adulte et entre 7 % et 20 % des enfants seraient allergiques aux pollens de l’air. 

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30