juin 03, 2020

Meurthe-et-Moselle : pas de défilé du 1er mai, mais d'autres formes de mobilisation lancées par les syndicats

Photo d'archives Photo d'archives
SOCIAL. Ce vendredi 1er mai célèbre la journée du travail. En plein confinement et dans le contexte de la crise sanitaire, la célébration qui sera privée de ses traditionnelles manifestations, s'adapte et se tourne vers les réseaux sociaux...

La journée internationale des travailleurs célébrée chaque année le 1er mai se déroulera en 2020 sans cortège, ni manifestation, mais confinée. Pour autant les syndicats ont organisé de nouveaux modes d'action pour exprimer leurs questionnements et inquiétudes. Ce vendredi, ils ont choisi de marteler le combat social sur les réseaux sociaux à travers des hashtags, des mots-clés, pour fédérer les manifestants et militants depuis chez soi, avec des pancartes, banderoles ou sur les réseaux sociaux. 

« Cette crise sanitaire sans précédent, qui se transforme en crise économique et sociale nous fait mesurer durement les dérives et l’échec des politiques ultralibérales menées depuis des années. Le libéralisme poussé à son paroxysme appauvrit les plus pauvres et enrichit les plus riches. Il remet en cause les principes de notre Sécurité sociale, il affaiblit notre hôpital public, nos Services Publics. » expose Julien Hézard, le secrétaire départemental de la CGT en Meurthe-et-Moselle. « Le résultat est terrible, dans la 6ème puissance économique du monde, nous sommes en pénurie de masque, de respirateurs et nous sommes loin d’être indépendant en ce qui concerne les médicaments. » considère le syndicaliste.

En ce 1er mai, l'heure est aussi aux interrogations sur les ressources des communes et intercommunalités en baisse, la situation du monde du travail, le plan de soutien à l'économie française, mais également aux revendications... Dans ce contexte de crise sanitaire et économique, le PCF 54 exhorte les militants à empêcher « tout recul social ». Il redoute que « si la mise sous oxygène de l'économie française diffère un temps les mesures de licenciements massifs, en l'absence de contreparties, ceux-ci aient quand même lieu, à court ou moyen terme, au nom de la compétitivité ou de la rentabilité. » affirmant que « l'urgence est de placer la population sous protection sociale ». Celle-ci devra s'illustrer selon Bora Yilmaz Secrétaire départemental du PCF 54 par l'abandon de la réduction de l'indemnisation des chômeurs prévue le 1er septembre comme celui de la réforme des retraites. Et d'appeler pour le territoire de Meurthe-et-Moselle à une initiative unitaire concernant la santé. « Nous soutenons que la France doit également avancer sans tarder vers un Pôle public du médicament. Dans cette perspective, la région de Nancy, bien pourvue en matière de biotechnologies et de sciences des matériaux, pourrait naturellement prétendre à un statut de place forte, créateurs d'emplois. »

Une manifestation virtuelle 

Syndicats, organisations, partis politiques, invitent à prendre part à des rassemblements virtuels à défaut de battre le pavé. C'est le cas de l’Union Départementale CGT de Meurthe-et-Moselle qui a appelé l’ensemble du monde du travail, le 1er mai, à accrocher à ses fenêtres un morceau de chiffon rouge et en investissant les réseaux sociaux avec des photos, des revendications sous le hashtag #1ermaicgt. 

L'Union Départementale FO 54 a demandé à ses militants de se prendre en photo afin que chaque travailleur forme « un collectif revendicatif » dans le but de fabriquer un mur d'images démontrant « que malgré le confinement l'UD FO 54 ses militants ne sont pas bâillonnés, mais sont toujours présents, revendicatifs et solidaires ». 

Le Parti Communiste lance son hashtag #MasquésPasMuselés et propose de partager messages, pancartes afin de retransmettre les images sur les réseaux sociaux. 

Du côté de la France Insoumise est prévue une « casserolade » retransmise sur sa page Facebook consistant à l'heure de midi à « taper dans des casseroles pour dénoncer l'improvisation du gouvernement dans la gestion de la crise du coronavirus ».

Le Rassemblement national organise sa mobilisation dès 11h sur la chaîne Youtube du parti et la page Facebook de Marine Le Pen. 

Autres expressions celles de vingt-cinq organisations, dont Greenpeace France se mobilisant ce 1er Mai, sur les réseaux sociaux, mais aussi aux fenêtres et balcons, à travers des messages, elles invitent à télécharger en ligne une pancarte pour exprimer « un changement de cap, pour un futur écologique, social, féministe et démocratique ! ». 

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30