octobre 25, 2020

La CGT cheminots appelle au droit de retrait...

Ministère de l'Intérieur / J. Groissard Ministère de l'Intérieur / J. Groissard
La CGT des Cheminots de Nancy appelle les salariés du rail à exercer leur droit de retrait

Alors que la SNCF a maintenu de nombreux services durant le confinement, la CGT des Cheminots de Nancy monte au créneau pour dénoncer les conditions de travail actuel des agents SNCF « Alors que l’épidémie gagne du terrain, les directions de la SNCF continuent d’imposer une présence à de nombreux Cheminots, sans protection ou dérisoire, dont l’activité n’est pas névralgique dans la période. Le taux de prévalence (cas de maladie) chez les cheminots et 8 fois supérieur à celui de la population. Situation sans doute liée au contact des cheminots avec les voyageurs. De nombreux Cheminots, contrôleurs, agents de la surveillance ferroviaire, agents en gare sont exposés, en contact direct, sans masque ni gants. » Selon le syndicat, les directions SNCF sont « responsables de la mise en danger des salariés, responsables de la mise en danger des usagers. »

La CGT souhaite ainsi que « la circulation de certains trains de marchandises doit cesser. Fret SNCF continue à faire circuler de 50 à 60 % des trains de marchandises, en prétextant la “continuité industrielle” alors que les trains vitaux ne représenteraient que 10 % du plan de transport. La direction SNCF, comme celle des autres entreprises, notamment ferroviaires, est responsable de la santé de ses salariés. Elle doit justifier ses choix de circulation. » 

Concernant les trains sanitaires notamment celui au départ de Nancy le 29 mars,  la CGT déplore que « les différentes directions avaient une méconnaissance complète de l’ensemble des salariés présents sur le site », mais aussi « l’absence d’un interlocuteur Lorraine coordonnant l’action de l’ensemble du personnel Cheminots et des sous-traitants. Le niveau d’exigence du Service public y compris ferroviaire dans cette période de crise sanitaire, ne doit pas souffrir d’un manque de prévention, de planification, et de communication de la part de la direction. »

"Que dire du maire de Nancy"

La CGT des Cheminots de Nancy dénonce également le comportement de Laurent Hénart et du préfet « que dire du maire certainement sortant de la ville de Nancy, qui décrète pourtant le couvre-feu, et se déplace dans une emprise SNCF lors de la mise en place du train sanitaire transportant des malades de notre région vers d’autres hôpitaux sans masque et sans distance de sécurité, dans un regroupement de plus de 2 personnes, dont le Préfet ! Il y’a dans l’exemplarité cette capacité à montrer avant de demander ! »

Face à cette situation, le syndicat « appelle solennellement chaque salarié du rail qui ne dispose pas des protections nécessaires et, où, qui considère qu’il est en danger à faire valoir son droit de retrait. Respecter le confinement c’est arrêter le travail là où ce n’est pas strictement nécessaire, c’est imposer le droit de retrait, inscrit dans le Code du travail, là où toutes les mesures de protection ne sont pas mises en œuvre. Ainsi nous limiterons les risques de propagation. »

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
12
13
14
15
16
18