décembre 03, 2021

Municipales 2014 Nancy: Faut-il supprimer le Marché de Noël de Nancy ? Les candidats répondent

Nancy- Lundi lors du dernier conseil municipal, Areski Sadi pour la gauche a proposé la suppression du marché de Noël de Nancy pour se concentrer sur les festivités de la Saint-Nicolas. Afin de lancer le débat, nous avons demandé aux candidats aux prochaines municipales de réagir et de proposer... 
chaletnoel
photo www ici c nancy fr

 

La proposition:

Lundi lors du conseil municipal de Nancy, Areski Sadi (PS) pour la gauche proposait la suppression pure et simple du marché de Noël pour se concentrer sur la Saint-Nicolas. Nous avons contacté le conseiller municipal socialiste, soutien de Mathieu Klein pour qu’il développe sa proposition:

" En nous concentrant sur les festivités de la Saint-Nicolas, nous pouvons faire mieux pour les fêtes de fin d'années nancéiennes. Placer ainsi l’argent public dans une action commerciale et culturelle plus concertée qui sera plus appréciée par les commerçants, par les clients et par les touristes. Actuellement le marché de Noël ne suscite que moqueries et tensions ainsi l’esprit « village de Noël » n’est pas au rendez-vous et nous dénonçons cela tous les ans depuis 2008. Les Chalets sont éparpillés en dépit du bon sens et les produits sans charte de qualité. On se souvient des problèmes rencontrés avec la vente du vin chaud en concurrence directe avec les commerçants de la ville et du problème avec un vendeur de sex toys l'année dernière. D'ailleurs des actions en justice ont été étalées dans la presse du fait de ce marché de Noël, même Jean Pierre Lehmann (NDLR:président des Vitrines de Nancy) reconnaît la difficulté grandissante de ce marché tel qu’il est reconduit d’année en année. 

Notre proposition est la suivante, en concertation avec nos voisins Metz, Saint Nicolas de Port et Strasbourg, mais aussi avec toutes les associations de commerçants sans exclusive et l’office de tourisme, notre ambition est de faire de Nancy, le temps des festivités de fin d’année, la place où patrimoine de la Saint-Nicolas, terroir, arts de rue et animations commerciales ne font qu’un ! Le coup d’envoi serait donné le 6 décembre jusqu'à début janvier, l'objectif durant cette période est de commercialiser des produits identifiant mieux cet événement, associer tous les commerçants à ce dernier, à la publicité et aux communications en direction des consommateurs. L'office de tourisme devra jouer un rôle plus actif qu'aujourd'hui. Il s’agit de faire mieux pas de supprimer pour supprimer ! C’est l’argent public qui est mobilisé, ne l’oublions pas."

Le témoin:

Sébastien Duchowicz (Vice-président délégué des Vitrines de Nancy): "La qualité d'un marché de Noël dépend des commerçants qui sont présents sur ce marché. Il est toujours difficile de rivaliser par rapport à des villes comme Strasbourg ou Colmar, ce n'est pas notre volonté. Après, annuler un marché de Noël en période de décembre... Proposez-nous derrière une animation qui dure de fin novembre à fin décembre pour que la ville soit un peu plus pétillante et qu'il y ait cette magie de Noël."  

Les réactions et propositions:

Laurent Hénart (UDI): "Je m'inquiète un peu du côté ville-musée que prépare la gauche. Il n'y a plus de projets, ils sont trop coûteux, il n'y a plus d'animation parce que ce n'est pas parfait, on parle sécurité et finalement on supprime des choses, mais on ne propose pas grand-chose. Notre logique avec les commerçants et les associations d'artistes est d’essayer autour de Saint-Nicolas de proposer une vraie saison culturelle et commerciale d'hiver. Moi je crois que c'est le sujet sur lequel il faut que l'on s'engage. Évidemment tout n'est pas parfait, il y a des années meilleures que d'autres et plus heureuses que d'autres.Je crois que l'on a tous la capacité à écouter ce que disent les passants, les touristes, les visiteurs, les Nancéiens et puis d'une année sur l'autre à améliorer les choses. On a essayé de le faire cette année avec cette patinoire qui permet d'avoir une animation au centre-ville. Ce qui est important c'est qu'il reste des fêtes de fin d'année produites par les Nancéiens  qu'il s'agisse des commerçants, des entrepreneurs ou des artistes et des associations. Je pense qu'il faut que tout doucement on arrive à faire en sorte que ça se coordonne, sans brusquer les initiatives parce que c'est ce qui permet la communication, la mise en valeur et donc le rayonnement largement au-delà de Nancy dans un but touristique et économique. Là, je crois que l'on a franchi une étape facilement parce que la place Charles III est terminée, mais aussi parce qu’il y a plus d'associations et plus d'artistes que les années précédentes. Plutôt que de supprimer, nous avons l'idée de fêtes de fin d'année où les Nancéiens co-produisent quelque chose avec la mairie plutôt que d'avoir une vision dirigiste avec des interdits, avec des choses que l'on arrête et avec des marchés publics que l'on commande."

Pierre Ducarne (FN): "J'ai été très surpris des propos de la gauche, je pense qu'il faut absolument maintenir le marché de Noël d'autant plus que c'est une tradition à laquelle les Nancéiens sont attachés. C'est une proposition symptomatique de l'idéologie de gauche qui est de remettre en cause toutes les traditions. Je pense par contre que le marché de Noël de Nancy est améliorable, depuis quelques années on a plus l'impression d'assister à un marché dominical qu'un marché de Noël. Pour l'améliorer, il faut donc se tourner vers des producteurs,commerçants et artistes locaux pour une meilleure sélection des produits que l'on va trouver sur ce marché de Noël."

Frank-Olivier Potier (SE): "Le constat est très clair, le marché de Noël aujourd'hui n'apporte pas de valeur ajoutée à la ville. Il y a de nombreux marchés de Noël dans l'est de la France qui sont reconnus comme Strasbourg, Colmar et plus récemment Metz qui a mis le paquet depuis une dizaine d'années. Des Parisiens se déplacent à Strasbourg et à Metz pour le marché de Noël, pas à Nancy où l'affluence est locale. L'idée serait de partir sur Saint-Nicolas qui est un élément du patrimoine nancéien et régional puis d'en créer une vraie valeur ajoutée à travers un événementiel sur un mois en partenariat avec Saint-Nicolas-de-Port et d'autres villes de la région dans l'optique de se différencier dans un secteur concurrentiel, car les territoires sont en compétition. La finalité, c'est de créer de la richesse, il faut des retombées économiques pour le territoire, pour la municipalité avec par exemple les redevances hôtelières et pour les commerçants. L'objectif est clair c'est d'utiliser un patrimoine, Saint-Nicolas, pour créer de la richesse avec la volonté de faire venir en nombre des gens de l'extérieur." 

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
28