août 05, 2020

Lorraine : conjoncture économique 2012 difficile pour les PME

ÉCONOMIE. Selon les résultats de la 56e Enquête de conjoncture des PME, réalisée par OSEO publiée ce mardi, les PME françaises seraient en panne de croissance.  En Lorraine, les résultats de l'enquête dévoilent une année 2012 très difficile dans notre région et des prévisions 2013 plutôt moroses.

nancyvuechemineeslide
Zone industrielle de Frocourt à Heillecourt (Nancy) - Crédit photo ici-c-nancy.fr

 

À l’occasion de la 56e édition de l’enquête semestrielle de conjoncture, 28 000 entreprises de 1 à 250 salariés ont été interrogées début novembre dans le cadre de l'enquête OSEO. Les 4 580 premières réponses jugées complètes et fiables ont été exploitées. Avec 139 réponses, la région Lorraine représente 3,0 % de l’échantillon national. Notre région représente 2,9 %des entreprises françaises de 1 à 250 salariés et contribue à hauteur de 2,9 %(2) au PIB national. Encore plus pessimistes qu’en mai dernier, les PME lorraines annoncent le repli de leur activité en 2012. En novembre, 27 % des entreprises affichent une hausse de leur activité en 2012 et 38 % une diminution. Le solde d’opinion s’établit ainsi à - 11, très inférieur au niveau national (- 2) et sensiblement en dessous des estimations de novembre 2011 pour la même année (+ 34). En valeur nominale, l’évolution de leur chiffre d’affaires estimée à - 1,7 % en moyenne, en dessous de la moyenne nationale (- 0,3 %), confirme ce net repli. 

Situation de trésorerie : amélioration au second semestre mais de nouvelles tensions craintes à court terme

Contre toute attente, les trésoreries se sont assouplies au second semestre. En novembre, 35 % des chefs d’entreprise, contre 43 % en mai dernier, disent avoir rencontré des difficultés. Cette proportion est inférieure à l’ensemble des PME françaises (40 %) et au même niveau qu’en novembre 2011. Cependant, pour les six prochains mois, la situation des trésoreries devrait de nouveau se détériorer. Le solde d’opinion ressort à -22 (vs - 24 au niveau national), 8 % des PME espérant une amélioration et 30 % craignant une dégradation.

Emplois en difficulté

Dans ce contexte d’activité dégradée, les PME de la région ont réduit leurs effectifs par rapport à fin 2011. Le solde d’opinion à - 11 (12 % des entreprises ayant augmenté leurs effectifs et 23 % les ayant réduits) est très inférieur au national (+ 2) et même en dessous de celui à fin novembre 2009 (- 9).

Rentabilité : dégradation des résultats crainte pour 2012

En novembre, 72 % des dirigeants lorrains estiment “normale ou bonne” la rentabilité récente de leur entreprise. Ce pourcentage est en baisse par rapport à celui de novembre 2011 (75 %) mais reste supérieur à la moyenne nationale (68 %). Cependant, 14 % des PME jugeant “bons” leurs résultats financiers 2012 et 28 % “mauvais”, le solde d’opinion à - 14 est au niveau de la moyenne nationale (- 15) et très inférieur à celui de mai 2012 pour l’année 2011 (- 2).

Investissement : en sensible recul

Moins de la moitié (44 % contre 52 % au niveau national) des PME a investi en 2012. Les dépenses d’investissement ont notablement diminué. Si 17 % des entreprises de la région les ont augmentées, 32 % les ont réduites. Le solde d’opinion à - 15 est très inférieur à celui de l’ensemble des PME (- 6).

Pour 2013, les patrons des PME en Lorraine plus pessimistes que la moyenne nationale

Concernant leur activité les patrons lorrains craignent un effondrement, 14 % des PME anticipent un développement de leur activité en 2013, et 38 % craignent une diminution, contre respectivement 21 % et 29 % au niveau national. Le solde d’opinion s’établit à - 24, très en dessous du niveau national (- 8). Ces prévisions sont encore plus pessimistes. Les emplois devraient être revus à la baisse et les effectifs des entreprises de la région devraient se contracter en 2013. Le solde d’opinion, à - 6, (13 % des entreprises anticipant des effectifs en hausse et 19 % en baisse) est inférieur au niveau national, à 0.

L'investissement sera affecté selon l'étude Oséo qui dévoile que seulement un tiers (34 %) des dirigeants régionaux pense investir en 2013, contre 45 % pour l’ensemble des PME. Parmi eux, 14 % ont des projets d’investissement en hausse et 5 % en baisse. Le faible solde d’opinion, à + 9, reste voisin du niveau national (+ 10).

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties