février 18, 2020

32 Milans Royaux observés en Lorraine

ENVIRONNEMENT. Un comptage annuel simultané des dortoirs hivernaux et une opération d'observation des Milans Royaux ont permis de repérer 32 de ces rapaces dans notre région. Vingt d'entres eux ont été repérés à Mousson, une commune à 30 kilomètres à peine de Nancy.

milanroyal
Un Milan Royal en plein vol - Crédit photo Claude Alain Fauser photographie

En plein vol, le rapace pourrait se confondre avec une buse quoique cette dernière n'atteint pas la grande taille du Milan Royal. Avec un dos roux rayé de noir et la tête grise, le Milan Royal est un rapace qui déploie près de 1,50 m d’envergure, une espèce présente de plus en plus présent en hivernage en France et dont "la présence atteindrait dans notre pays de 3 000 à 5 000 couples" selon la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO). Sa distribution représente une large bande partant du nord-est de la France jusqu'au Massif Central pour se prolonger plus étroitement jusqu'aux Pyrénées. L'espèce occupe également la Corse. Dans notre région, les faibles effectifs de Milans royaux hivernants dans notre région ont conduit les observateurs lorrains à suivre en priorité les Centres d’Enfouissements Techniques (C.E.T) présents en Lorraine. Dans notre région, 10 C.E.T restent actifs à ce jour et une placette d’alimentation est effective. Chaque année un comptage est organisé pour connaître la présence et évaluer la présence de l'espèce, le dernier comptage en date organisé le 5 et 6 janvier dernier a mobilisé 23 observateurs bénévoles de la LPO-Lorraine.

Vingt Milans Royaux observés en Meurthe-et-Moselle

Dans notre région en 2013, ce sont 32 Milans royaux qui ont été comptabilisés en 2013 dont 20 pour le seul département de Meurthe-et-Moselle et plus précisément au C.E.T de la commune de Mousson à une trentaine de kilomètres de Nancy. Neuf autres Milans Royaux ont été observés en Moselle et 3 en Meuse. Les spécialistes de la LPO Lorraine ont constaté suite au dernier comptage que " l’hiver 2012-2013 relativement clément a permis l’hivernage d’un peu plus d’oiseaux que ces dernières années "  D’un point de vue répartition des effectifs, la Ligue de Protection des Oiseaux a remarqué "comme l’année dernière que le C.E.T de Mousson et celui de Hesse concentrent plus des deux-tiers des effectifs hivernants " et d'envisager pour la  « conservation de l’espèce », une fermeture future par la mise en place d’une mesure compensatoire de type « placette d’alimentation ». 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le samedi, 12 janvier 2013 21:58

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
2
3
4
5
6
7
8
9
10

Ici-c-Nancy TV