novembre 30, 2020

LGV Est : partenariat de 120M€ entre la BEI et la Région Lorraine

LGV Est. Un contrat de financement d’un montant de 60 millions d’euros pour la réalisation de la 2ème phase de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Est européenne a été signé, ce 4 décembre 2012, à Metz, par Philippe de Fontaine Vive, Vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI), et Jean-Pierre Masseret, Président du Conseil Régional de Lorraine.

lgvestfinancement

La seconde phase du projet prolonge la ligne nouvelle sur les 106 km restant entre Baudrecourt (Moselle) et Vendenheim (Bas-Rhin), au nord de Strasbourg.

Ce prêt constitue la première tranche d’un emprunt à long terme d’un montant total de 120 millions d’euros, sur un coût total du projet estimé à 2,1 milliard d’euros. Dans le contexte actuel de contraction de l'offre de prêts sur le marché, le contrat d’emprunt a été établi sur une maturité longue et aux meilleures conditions actuelles du marché grâce à la notation triple A de la BEI (Banque européenne d’investissement).

Dans la continuité du financement accordé pour la phase 1 du projet LGV Est-Européenne (100 millions d’euros en direct et 100 millions d’euros en intermédié), cet engagement financier d’un montant de 120 millions d’euros permettra concrètement, à l’horizon 2016, de relier la gare TGV Lorraine (Baudrecourt) à la gare TGV Alsace (Vendenheim), soit la construction de 71km de ligne nouvelle entre Baudrecourt et Danne-et-Quatre-Vents, réduisant ainsi les temps de voyage Paris – Strasbourg de 2h20 à 1h50 (gain de 30 minutes) et Luxembourg – Strasbourg de 2h10 à 1h25 (gain de 45 minutes). Le financement de la BEI permettra également de réaliser des travaux d’aménagements au niveau de la bifurcation de Baudrecourt et des raccordements de Lucy et Réding.

Par cette signature, la BEI confirme sa position de premier investisseur public de ce projet d’envergure lié à la modernisation et à l’extension des réseaux transeuropéens (RTE). La LGV Est européenne est  un des maillons clefs de la Magistrale pour l’Europe dont l’axe s’étendant sur 1 501 km reliera à grande vitesse Paris à Bratislava et à Budapest. Le trafic sur cette nouvelle ligne à grande vitesse devrait augmenter de 12% par rapport à la situation actuelle, soit environ 935 000 passagers supplémentaires.

Philippe de Fontaine Vive, Vice-président de la BEI, a souligné en ces termes l’importance de ce financement "Je suis très heureux que la BEI s’associe de nouveau à ce projet d’envergure et innovant. Notre mission est d’accompagner les collectivités dans le financement de leurs infrastructures pour un transport durable et plus sûr, une dynamisation des territoires desservis, et une ouverture accrue sur les réseaux et axes transeuropéens."

Jean-Pierre Masseret, Président du Conseil Régional de Lorraine, s'est félicité de ce partenariat: « Ce partenariat avec la Banque Européenne d’Investissement permet au Conseil Régional de Lorraine de disposer de meilleures conditions de financement qu’auprès des banques privées. Dans une optique de bonne gestion de l’argent public au service de tous les Lorrains, je ne peux que me réjouir de ce partenariat. »

En région Lorraine, la BEI avait déjà apporté son concours à des investissements importants comme la construction de l’Hôpital Robert Schuman ou encore le transport innovant Mettis à Metz. Depuis janvier 2012, grâce à l’effet de levier généré avec d’autres partenaires financiers, l’intervention de la BEI en faveur des collectivités territoriales françaises a permis près de 7 milliards d’investissements. Un engagement appelé à se renforcer suite à la décision du Conseil européen d’augmenter de 10 milliards d’euros le capital de la Banque.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30