novembre 30, 2020

Nancy : Inauguration de l'Ecole des Mines sur le campus Artem

Treize ans après la célébration de l'École de Nancy, la première tranche d'ARTEM — le plus gros chantier universitaire en province — a enfin été inaugurée vendredi dernier en présence de nombreuses personnalités universitaires et politiques. Les 680 étudiants de l'École Nationale Supérieure des Mines ont déjà pris leurs quartiers sur le Campus. Une fois achevé le site ARTEM  d'une surface de 70 000 m2 accueillera 5000 personnes et figurera parmi les douze campus français d'excellence.

artemecoledesmines

Inauguration de l'École des Mines sur le campus Artem - crédit photo ici-c-nancy.fr

Difficile de reconnaître ce qu'a été le quartier Haussonville-Blandan dans le passé, tant l'ancien site des casernes Molitor-Manutention a changé, les bâtiments austères ont laissé place à une architecture complètement originale et contemporaine qui n'est pas sans rappeler un siècle plus tard le mouvement avant-gardiste de l'École de Nancy qui a allié l'art et l'industrie. Trois années après le début du chantier de la première tranche du campus, une partie de Artem est à présent sortie de terre, si les passants nancéiens ont déjà pu découvrir en partie l'immense galerie longue de 700 mètres baignée de lumière et reconnaissable à sa verrière rose et bleue,  les 680 étudiants des Mines Nancy ont eux déjà pris possession des locaux et des espaces de leur nouvelle école dans un environnement réinventé et laissant une large place au végétal. Ainsi, des terrasses enherbées, des alignements d'arbres d'essences locales donneront une source de vie supplémentaire aux espaces tout en créant des équipements de loisirs qui y prendront place comme un terrain multisports, une aire de jeux...   L'objectif de l'alliance de ces trois grandes écoles que sont l'École Nationale d'Art de Nancy, l'École des Mines de Nancy et ICN Business School construites sous ce même campus est de favoriser les échanges et le brassage de compétences de façon à ce que « les étudiants des divers pôles apprennent à travailler ensemble et à écouter leur différence dans un univers où les idées fusionnent pour partager des valeurs pour produire juste ».

atemecoledesminesb

Idées neuves pour une Ecole des Mines 3.0

Ce vendredi après-midi, toute la presse nationale était invitée à l'inauguration de la première tranche des travaux d'ARTEM et à celle de l'Ecole des Mines Nancy. Une inauguration qui se déroulait sous la verrière rose et bleu en présence de nombreuses personnalités politiques et universitaires mais « sans ministre » a fait remarqué André Rossinot qui a relevé au passage que pour la pose de la première pierre de ARTEM, Frédéric Mitterand était venu puis de poursuivre  « on n'a pas de ministre, monsieur le préfet vous êtes à vous tout seul la République ... et pourtant ils ont été invités, c'est comme ça la vie... mais ... je suis content, car ils travaillent pour nous ailleurs » s'est alors exclamé le Maire de Nancy déclenchant quelques éclats de rires.  Peu importe, Les étudiants de Mines Nancy futurs ingénieurs ont déjà effectué leur première rentrée en septembre dans des locaux flambant neufs sur un campus qui propose des espaces partagés, tels que la Maison des Langues et des Cultures et deux amphis flambant neuf.

Anne Lauvergnon, présidente du conseil d'administration des Mines Nancy est revenue sur l'esprit de Artem et sur son avenir « le vrai challenge il commence maintenant je peux vous assurer que dans le monde industriel, il faut former des gens qui sont capables de se parler, de se parler entre ingénieurs, se parler entre les gens qui font du beau et entre les gens qui vendent, notre industrie a un vrai sujet de monter en gamme et de compétitivité, on n’en a jamais autant parlé ce qui me paraît très bien, on sort des idées reçues sur le sujet, c'est formidable, mais faut-il encore former les meilleurs pour faire ça et je pense que c'est ici, à Nancy qu'on est en train de créer quelque chose d'unique en France. Il va falloir non seulement le faire, mais aussi le faire savoir »  André Rossinot, président de la communauté urbaine du Grand Nancy et maire de Nancy a rappelé la synergie de l'alliance Artem « C'est la deuxième alliance, la première alliance c'est l'École de Nancy qui a un peu plus d'un siècle, était celle de l'art et de l'industrie, on ne parlait pas encore de design à l'époque, et c'est ce monde de l'art et de la culture, du savoir, d'une vision républicaine très forte à l'époque qui a créé cette dynastie où on savait travailler en réseau, en équipe, on inventait la transversalité et ce qui aujourd'hui nous réuni, on le leur doit, ce sont donc les premiers créateurs d'ARTEM » rappelant que le projet du chantier actuel a très tôt été convaincant  « le projet était solide, il était légitime intellectuellement, il reposait sur cette alliance entre une grande école nationale des mines dépendante du ministère de l'Éducation nationale ce qui était sa particularité par rapport au corps des Mines, l'école nationale d'art et de design, l'une des cinq écoles françaises, l'institut commercial pour une science partagée » avant de féliciter l'architecte « Nicolas Michelin qui nous a enchanté, le résultat est exceptionnel et nous avons pris avec lui le risque de cette galerie, le pari est gagné et l'on viendra de loin voir cet ensemble lorsqu'il sera terminé » et d'entrevoir le futur du campus d'ARTEM comme « la pointe de diamant du technopôle de Brabois Artem ». 

  

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le mardi, 04 décembre 2012 09:30

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30