février 25, 2020

Les adhérents UMP lorrains préféraient Fillon, ce sera finalement Copé

Politique. La Cocoe a annoncé lundi soir la victoire de Jean-François Copé à la présidence de l'UMP au terme d'un peu plus de vingt-quatre heures de recomptage. Copé devient président de l'UMP avec seulement 98 voix d'avance sur François Fillon.

 cope
Archives- Jean-François Copé en campagne à Nancy - crédit photo Carine Belmont
En Lorraine, trois départements sur quatre avaient placé dimanche dernier François Fillon en tête, en Meuse l'ancien ministre avait recueilli 57,5 % des suffrages en Meuse, 59 % en Moselle et 65,5 % dans les Vosges et seule la Meurthe-et-Moselle -sous l'influence de Nadine Morano- avait placé Jean-François Copé en tête de l'élection du nouveau président du parti.

Le verdict est tombé après plus de vingt-quatre de recomptage à 22 h 48 où la victoire de Jean François Copé est rendue officielle, François Fillon reconnaît sa défaite lors d'une allocution très courte et malgré une procédure qui "ne recueille pas son approbation" et souffre selon lui de "nombreuses irrégularités" il déclare :"J'ai pris acte de ce résultat. La vérité m'oblige à dire que j'aurais préféré m'en satisfaire. Tel n'est pas le cas [...] ce qui me frappe est que la fracture qui traverse notre camp politique est désormais manifeste, à la fois politique et morale".

Certains soutiens de François Copé se sont exprimés comme Valérie Rosso Debord ou Nadine Morano au micro de i-Télé :

« Ce qui est important aussi c'est de voir que Jean François Copé, lui revient de loin, puisque rappelez vous on nous disait qu'on ferait peut-être 35 ou 40% et donc là on est largement au-delà des prévisions qui nous étaient données  »

Nadine Morano a regretté l'allocution et l'état d'esprit de François Fillon qui affirmait l'existence d'une "fracture politique manifeste" :

« Je suis très déçue parce que d'abord lui qui a parlé de rassemblement matin, midi et soir, je m'attendais à ce qui félicite celui qui est devenu président, je m'attendais à ce qu'il félicite son équipe et je m'attendais à ce qu'il appelle au rassemblement en étant bon joueur et [...] en respectant les militants qui n'ont pas voté pour lui, mais moi je n'ai pas du tout senti au cours de ces meetings de fracture idéologique »

François Copé a affirmé ce lundi soir vouloir " tendre la main " à son rival. " Il est temps maintenant que l'opposition républicaine que nous incarnons se mette au travail. C'est dans cet esprit que je propose à François Fillon de me rejoindre. Mes mains et mes bras sont grands ouverts "a déclaré le nouveau patron de l'UMP.

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le mardi, 20 novembre 2012 01:00

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
3
6
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
26
29

Ici-c-Nancy TV