août 13, 2022

Le parquet de Nancy demande le dessaisissement de l'affaire Mia au profit du pôle antiterroriste du tribunal judiciaire de Paris

Le parquet de Nancy annonce, ce jeudi 9 juin, la volonté de dessaisir la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de l'affaire Mia, au profit du pôle antiterroriste du tribunal judiciaire de Paris. Une décision prise « en concertation avec le parquet national antiterroriste ».

L'affaire avait fait grand bruit. Mia, une fillette de 8 ans confiée à sa grand-mère maternelle, avait été enlevée, il y a un an, le 13 avril 2021, par plusieurs hommes dans les Vosges avant d'être retrouvée avec sa mère, cinq jours plus tard, en Suisse. Une vague d'interpellations avait suivi en lien avec la mouvance anti-système et complotiste notamment au sein de l'organisation dirigée par Rémy Daillet.   

Le procureur de la République de Nancy, François Pérain, demande que le parquet national anti-terroriste de Paris reprenne l'affaire. Le 7 juin 2022 , le procureur de la République près le tribunal judiciaire de Nancy, en concertation avec le parquet national antiterroriste, a requis des juges d’instruction de la JIRS de Nancy qu’il se dessaisissent des faits d’enlèvement en bande organisée "au profit de leurs homologues du pôle antiterroriste du tribunal judiciaire de Paris".

"Il est en effet apparu, dans le cadre des investigations menées par les juges d’instruction antiterroristes, que ces agissements faisaient partie intégrante du plan d’actions violentes du groupuscule d’ultra droite baptisé « DW Renversement » visant l’Etat et ses représentations", souligne dans un communiqué de presse le procureur de la République.

"Conformément aux dispositions de l’article 706-18 du code de procédure pénale, les juges d’instruction nancéens ont avisé les parties de ces réquisitions afin qu’elles fassent connaître leurs observations", ajoute le magistrat. Dans un délai compris entre 8 jours et un mois à compter de cet avis, les juges d’instruction rendront leur décision, qui sera susceptible d’être contestée devant la chambre criminelle de la Cour de cassation dans un délai de 5 jours.

Lorraine nord

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim