août 17, 2022

Influenza aviaire : 7 communes de Meurthe-et-Moselle placées en zone de contrôle temporaire

Suite à une suspicion forte de cas grippe aviaire H5 dans le département après la découverte de cygnes trouvés morts à Fraimbois, la préfecture de Meurthe-et-Moselle met en place une zone de contrôle temporaire autour du lieu de découverte des cadavres.  

Ces dernières semaines, de nombreux foyers d'influenza aviaire se sont déclarés en Europe dans la faune sauvage et dans des élevages. Dans ce contexte, la France est classée, depuis le 5 novembre 2021, en niveau de risque «élevé» .

Les mesures suivantes s’appliquent à l’ensemble des départements : la mise à l’abri des volailles des élevages commerciaux et la claustration ou mise sous filet des basses-cours, l'interdiction de l’organisation de rassemblements et de la participation des volailles originaires des territoires concernés, le renforcement des conditions pour le transport, l’introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes et l’utilisation d'appelants, l'interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée de la France jusqu’au 31 mars et enfin lavaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

Un virus présent en Lorraine d'après les résultats d’analyses pratiquées sur 11 cygnes trouvés morts le 8 novembre 2021 sur le lac de Madine. Les analyses ont en effet mis en évidence une infection par le virus influenza aviaire hautement pathogène H5.

Sept communes de Meurthe-et-Moselle incluses dans la zone de contrôle temporaire (ZCT)

En conséquence, un arrêté préfectoral a été pris afin de définir une zone de contrôle temporaire (ZCT), d’un rayon de 5 km autour du lieu de découverte des cadavres. Un périmètre où aucun élevage commercial de volailles n’a été recensé.

Dans cette zone, constituée par le territoire des communes de Pannes, Bouillonville, Beaumont, Seicheprey, Saint-baussant, Essey-et-maizerais et Euvezin, plusieurs mesures ont été prises afin de prévenir l’apparition d’influenza aviaire. Parmi ces mesures, la claustration des volailles et oiseaux captifs ordonnée ; le recensement et la visite de tous les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs  ; le renforcement de mesures de biosécurité dans les lieux de détention et l'interdiction des mouvements d’entrées et de sorties des volailles et autres oiseaux captifs tout comme l’introduction dans le milieu naturel de gibier à plumes, y compris les galliformes. Enfin une surveillance renforcée de l’avifaune sauvage est mise en place, détaille la préfecture de Meurthe-et-Moselle.

Depuis le début du mois d’août, 130 cas ou foyers d’influenza aviaire ont été détectés dans la faune sauvage ou dans des élevages en Europe notamment au bord de la mer du Nord et de la mer Baltique, dont trois foyers dans des élevages allemands. Dans le même temps, la claustration de tous les élevages professionnels a été décidée aux Pays-Bas à la suite de la détection d’un foyer dans un élevage de poules pondeuses. En Italie, six foyers ont été détectés dans des élevages de dindes de chair dans la région de Vérone depuis le 19 octobre. 

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim