février 27, 2021

Grand Est : saisies de stupéfiants et d'armes, dix-sept trafiquants arrêtés

De novembre 2020 à février 2021, dix-sept trafiquants ont été arrêtés dans le cadre d'un trafic de stupéfiants couvrant la Bourgogne, la Lorraine, l’Alsace et la Franche Comté. Les mis en cause se livraient à des faits d’importation et de trafic de produits stupéfiants, sur de la résine de cannabis de l’herbe de cannabis, de l’héroïne et de la cocaïne...  

Le système de communication cryptée EncroChat, connu comme « le WhatsApp des gangsters » et utilisé par des criminels du monde entier à l'époque pour son anonymat, continue de livrer ses secrets et permettre des arrestations aux quatre coins du monde. Piraté par les cybergendarmes français, la messagerie a permis l’accès aux données de ses utilisateurs conduisant au démantèlement de trafic en tout genre et la mise au jour de réseaux de grande envergure grâce à l’interception et l'exploitation des messages sur les téléphones de ses utilisateurs. Et les affaires continuent.

À la suite de nouvelles exploitations de données dans le cadre du décryptage de ce système de communication, une information judiciaire était ouverte auprès d’un juge d’instruction de la JIRS de Nancy. Cette procédure portait sur un vaste trafic de stupéfiants couvrant la Bourgogne, la Lorraine, l’Alsace et la Franche-Comté, informe le parquet de la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Nancy.

Saisis sur commission rogatoire d’un juge d’instruction de la JIRS de Nancy, les enquêteurs du SRPJ de Nancy (54), des antennes de police judiciaire de Mulhouse (68) et Metz (57) de la DIPJ de Strasbourg (67), de l’antenne de police judiciaire de Besançon (25) de la DIPJ de Dijon (21), des brigades de recherche et d’intervention de Metz et Dijon procédaient à une première opération de police judiciaire le 17 novembre 2020 permettant le démantèlement d’un vaste réseau d’écoulement de produits stupéfiants importés depuis les Pays-Bas et implantés sur les agglomérations de Nancy (54), Colmar (68), Metz (57) et Montbéliard (25).

Stupéfiants, armes et véhicules ont été saisis

Avec l’appui des BRI de Strasbourg, Metz, Nantes et Dijon et le concours de l’antenne RAID de Nancy et d’équipes cynophiles des DDSP 54 et 57 et des Douanes, une vague d’interpellations était menée en Bourgogne, Lorraine, Alsace et Franche-Comté permettant l’arrestation de vingt malfaiteurs impliqués dans ce vaste réseau criminel.

Les perquisitions menées avaient permis notamment la saisie « de 122 315 euros en numéraire, 5 177 grammes de résine de cannabis, 12 340 grammes d’herbe de cannabis, 6 151 grammes d’héroïne, 125 grammes cocaïne, une arme de poing Glock 26 avec 50 cartouches cal 9 mm et un pistolet 22 LR », indique le parquet de la JIRS Nancy. Par ailleurs, dix véhicules ont été saisis pour un montant total de 83 946 euros ainsi que 28 535 euros au titre des saisies bancaires. Dans l’un des véhicules saisis et dédié à ces voyages était découverte une cache aménagée. 

Les 19 et 20 novembre 2020, quinze mis en cause étaient présentés devant le magistrat instructeur. Quatre d’entre eux étaient placés sous contrôle judiciaire, et les dix autres trafiquants étaient placés en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet.

Deux nouvelles interpellations en février 2021

Le 12 février 2021, un seizième trafiquant était interpellé et incarcéré, d’après la JIRS de Nancy. Une arrestation rapidement suivie d’une nouvelle le 16 février 2021 avec un dix-septième individu suspecté d’être impliqué. La fouille de son véhicule amenait la découverte de « 165 grammes d’herbe et 100 grammes de résine de cannabis ». La perquisition d’un box utilisé par l’intéressé, menée avec l’assistance d’une équipe cynophile de la DDSP 54, permettait la découverte de « 15 kilogrammes de résine de cannabis, 1,8 kilogramme d’herbe de cannabis, 1,6 kilogramme de cocaïne, 8,5 kilogrammes d’héroïne et un véhicule valorisé à 10 500 euros au titre des avoirs criminels », d’après la JIRS de Nancy.

Le suspect était présenté au magistrat instructeur le 18 février 2021 en vue de sa mise en examen et son placement sous mandat de dépôt. Il était écroué à la maison d’arrêt d’Épinal.

Au total, 17 trafiquants ( âgés entre 20 ans et 45 ans) ont été arrêtés, il s’agit de 16 hommes et une femme. Les 8 trafiquants apparaissant comme les principaux instigateurs de ces faits sont d’origine géographique diverse, domiciliés pour quatre d’entre eux à Nancy (54) et les autres à Laxou (54), Audincourt (25), Colmar (68) et Charmes (88). L’enquête se poursuit.

Bons plans

Guardian Of Real Nancy-Ludres

"Ne Jouez plus aux jeux vidéo, Vivez-Les !!!!"

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28