septembre 20, 2021

Lorraine. Les douanes saisissent un crâne de crocodile, plusieurs espèces animales protégées et des armes

Photo Douanes Photo Douanes
Lors d'un contrôle portant sur un colis provenant de Chine, les agents des douanes ont découvert le crâne d'un crocodile protégé par la convention de Washington. Une perquisition au domicile du voyageur a permis d'autres saisies...

C’est une prise importante. Le 26 janvier 2021, les agents du bureau principal de douane d’Ennery (57), en contrôle dans les locaux d’une société de fret express de la région messine, sélectionnent un colis en provenance de Chine et à destination d’un particulier résidant dans le secteur de Saint-Avold (57), annoncent aujourd’hui les services des douanes.

L’ouverture du colis permet de constater la présence d’un crâne d’animal pouvant être celui d’un crocodile, d’un alligator ou d’un caïman. Afin de déterminer la nature de l’espèce, et si elle est protégée ou non, le service procède à la mise en expertise du crâne auprès du vétérinaire en chef du zoo d’Amnéville. Le retour de cet examen établit que le crâne est bien celui d’un crocodile sauvage et âgé. Selon cet expert, il appartiendrait à l’espèce des crocodiles du Siam (Crocodylus Siamensis), espèce protégée reprise à l’annexe I/ A de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). L’annexe I de la CITES liste les espèces animales et végétales dont la survie est la plus compromise.

Le 3 février, la brigade des douanes de Saint-Avold a procédé à une visite au domicile du destinataire. Les agents ont découvert « plusieurs armes et munitions (une ogive d’obus de 20mm, une cartouche 45 ACP, une cartouche de calibre 12, une bande de mitrailleuse HOTCHKISS, composée de 15 cartouches de calibre 8mm Lebel, une carabine semi-automatique 22 Long Rifle manufacturée de Saint-Étienne) », détaille les services des douanes. Par ailleurs, au second étage, dans une vitrine, les agents découvraient : « une tête d’alligator, 8 carapaces de tortues de tailles différentes, 5 crânes de tortues de tailles différentes ainsi qu'un squelette de serpent non identifié ». Dans un bassin extérieur situé dans une serre, les agents constataient également la présence de 22 tortues de Floride vivantes.

L’intéressé ne disposait d’aucun justificatif concernant l’ensemble de ces éléments, précisent les douanes. Durant l’audition, l’homme a indiqué être un collectionneur. Il comparaîtra devant le tribunal de Sarreguemines le 4 mars prochain. 

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31