septembre 25, 2021

Attaques de distributeurs de banque à l'explosif dans l'Est : six individus mis en examen (JIRS de Nancy)

Coup de filet dans le milieu de la délinquance en bande organisée s'inscrivant dans les braquages de DAB dans l'Est de la France, six personnes ont été mises en examen, trois individus ont été placés en détention provisoire et trois autres placés sous contrôle judiciaire. Le préjudice global s’élève à plusieurs centaines de milliers d’euros...

Sept hommes âgés de 31 à 50 ans suspectés d'être en lien avec la vaste affaire de braquages de distribueurs de banque ont été interpellés sur trois départements (Haute Marne, Isère et Les Vosges), mardi 21 janvier 2021 en accord avec le juge d’instruction de la JIRS. Une opération qui a nécessité outre la mobilisation d’effectifs enquêteurs d’importants moyens d’interpellation notamment l’antenne GIGN de Reims, des militaires de la Haute-Marne, des Vosges, de l’Isère et du Rhône soit 110 militaires, a révèlé vendredi soir la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy. 

L'affaire s'inscrit dès le mois d'avril 2020, époque où un phénomène d’attaques de distributeurs automatiques de billets par moyen explosif gazeux était décelé dans la région Grand-Est, occasionnant des dégâts importants. Quatre faits étaient notamment constatés au préjudice d’agences postales ou bancaires à Contrexeville (88), Vittel (88) et Saint Loup sur Semouse (70).

Un groupe criminel organisé itinérant

Différents recoupements et éléments de police technique et scientifique permettaient de soupçonner un groupe criminel organisé itinérant agissant principalement depuis la Haute-Marne (52) et dans les départements voisins. Compte tenu de la gravité et de la nature des faits, une information judiciaire était ouverte à la JIRS de Nancy le 2 juin 2020 pour "vols en bande organisée, destruction du bien d’autrui par un moyen dangereux pour les personnes et d'association de malfaiteurs en vue de préparer des crimes, en l'espèce des volsen bande organisée". 

Une cellule d’enquête était alors constituée. Composée de militaires de l’office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), de la Section de Recherches de Nancy et du groupement de gendarmerie départemental des Vosges "elle a conduit de nombreuses investigations permettant de cibler une équipe de trois malfaiteurs chevronnés autour de laquelle gravitait d’autres individus assurant notamment la fourniture de moyens automobiles, de moyens informatiques et électroniques ( boîtiers de démarrage automobile) et de lieux d'entrepôt des véhicules volés et du matériel nécessaire à la fabrication des détonateurs (bouteilles de gaz, détendeurs,  tuyaux etc...)", souligne la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy. 

Plusieurs centaines de milliers d’euros de préjudice

Suite aux interpellations menées en début de semaine, des perquisitions ont permis "la découverte de deux véhicules volés (dont un qui avait été enterré dans la propriété d'un des malfaiteurs), ainsi que de nombreux éléments démontrant une préparation active à de nouveaux passages à l'acte tels que plusieurs boitiers de programmation et diagnostique pour véhicule, (boîtiers dit ODB permettant le démarrage des véhicules sans effraction), des calculateurs ( ordinateurs permettant la gestion de l’électrique et de l’électronique des véhicules) un brouilleur GPS GSM, plusieurs cagoules noires, des gants de chantier, une clé permettant l’ouverture des portes de service donnant accès à l’autoroute, un talkie-Walkie, 3 boîtiers ODB , piles de 4,5 volts assemblées et pouvant servir de détonateur, 2 détendeurs pour bouteille de gaz (oxygène et acétylène), plusieurs bonbonnes de gaz et de mélange de gaz, tuyaux de gaz avec fils électriques, un pied de biche, clés vierges de véhicules", selon l'inventaire de la JIRS de Nancy. 

Le préjudice global s’élève à plusieurs centaines de milliers d’euros notamment liés au vol des billets, aux destructions occasionnées sur les établissements abritant les distributeurs de billets et les véhicules volés. A ce titre, un arrêté de péril a été pris concernant un immeuble à Contrexeville fortement dégradé suite à l'attaque ou un autre immeuble à Vittel où certains locataires ont été contraint à déménager. 

Trois hommes écroués 

Parmi ces hommes interpellés, six ont été présentés au juge d'instruction et mis en examen. Conformément aux réquisitions du parquet, trois de ces personnes ont été placés en détention provisoire et trois ont été placés sous contrôle judiciaire. Les investigations se poursuivent. 

 

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
21
28