août 10, 2020

Saisie record par la douane d’une demi-tonne de cannabis en Lorraine

Importante saisie de stupéfiants pour les agents des douanes de Lorraine, la drogue était cachée dans un camion semi-remorque frigorifique/ photo Douanes Importante saisie de stupéfiants pour les agents des douanes de Lorraine, la drogue était cachée dans un camion semi-remorque frigorifique/ photo Douanes
FRANCE. Les agents des douanes de la brigade de surveillance de Metz ont saisi vendredi 5 juin 538 kg d’herbe de cannabis.

Sur la balance 538 kg d’herbe de cannabis, « la plus importante saisie réalisée par la direction régionale de Nancy au cours de ces dernières années », confirme le service des Douanes. Les faits s’inscrivent dans le cadre d’un contrôle à la circulation sur l’autoroute A31, dans le secteur messin (57), le 5 juin aux alentours de 18h, les agents motocyclistes interceptent un camion semi-remorque frigorifique immatriculé en Espagne et procèdent à son contrôle sur l’aire de la Maxe. 

Spontanément le chauffeur colombien déclare aux agents qu’il transporte des fruits et légumes (pastèques et aubergines) depuis l’Espagne (Zafarraya) et à destination de l’Allemagne (Berlin). Dans le véhicule, les agents constatent la présence de 24 palettes. Dans une troisième rangée, plus loin des regards, des cagettes en cartons alertent les douaniers. Après inspection, ces derniers contiennent « des sacs thermosoudés » sur lesquels sont apposés « des logos représentant des feuilles de cannabis » conditionnés en paquets. Le dépotage complet de l’ensemble routier est effectué au siège d’une société de transport et de déchargement de produits frais.

Présenté en comparution immédiate devant le tribunal judiciaire de Metz

Le service découvre des cartons contenant 159 paquets d’herbe de cannabis. Dans la cabine du tracteur, deux sacs de type cabas contenant 39 autres paquets d’herbe de cannabis sont trouvés. Les paquets comportent différents logos et pèsent entre 1 000 et 1 500 grammes chacun pour un poids total de 538 kg, précise la direction régionale de Nancy.

Le mis en cause est présenté en comparution immédiate devant le tribunal judiciaire de Metz le 8 juin 2020. Il a été condamné à trois ans d’emprisonnement, une interdiction définitive du territoire national et sur le plan douanier à la confiscation des marchandises ayant servi à masquer la fraude (pastèques et aubergines) et à une amende de 1,8 million d'euros. 

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties