Imprimer cette page

Covid 19 : les routiers appelés à exercer leur droit de retrait à partir de lundi

Photo d'illustration Photo d'illustration
TRANSPORT. Les syndicats CFDT, FO et CFTC du secteur du transport routier appellent les salariés à exercer leur droit de retrait...

« Le constat est récurrent de jour en jour même si le risque zéro n’existe pas.... Manque de masques, gants et gel hydroalcoolique, manque de sanitaire et douches, restauration pas assez répandue, clients ne respectant les conducteurs à la juste mesure », les fédérations CFDT, FO UNCP et FGT CFTC appellent aujourd’hui les salariés du transport à exercer leur droit de retrait. 

Les syndicats réclament «des dispositifs sérieusement protecteurs pour agir en "temps de guerre" ». Ils demandent «l'arrêt des transports non essentiels», la «réquisition des aires de repos, stations-services, restaurants routiers, centres routiers » et, pour les transports sanitaires, «les mêmes protections que les urgentistes»

En pleine épidémie de coronavirus, les fédérations syndicales considèrent « que les conditions de travail des salariés en matière de sécurité sanitaire ne sont pas au rendez-vous » admettant que « même si des efforts ont pu être consentis, cela est bien maigre au regard des risques sanitaires et cela devient de plus en plus dangereux face à cette pandémie ».

Jugeant « l’urgence pas au rendez-vous de l’ampleur des lacunes », les fédérations demandent « aux salariés concernés par ces manquements » de se mettre « individuellement » en droit de retrait à partir de lundi 30 mars.

Éléments similaires (par tag)