avril 04, 2020

Rentrée scolaire 2020 dans l'académie Nancy-Metz : 3500 élèves en moins dans les 1er et 2nd degrés

LORRAINE. À la rentrée 2020, l'académie Nancy - Metz va perdre 18 postes d'enseignants...

Au sein de l’académie de Nancy-Metz, à la rentrée prochaine 194 863 élèves sont attendus dans le 1er degré public (-2 529 élèves) et 164 275 élèves dans le 2d degré public (-1 026 élèves). Des chiffres liés à une évolution démographique en baisse qui auront pour conséquence la suppression de 18 postes de professeurs des écoles, annonce le rectorat Nancy - Metz dans un communiqué. 

Ainsi, selon le détail qui a été communiqué, seront supprimés : 8 postes dans les Vosges, 7 en Meurthe-et-Moselle et 3 dans la Meuse. La Moselle reste le seul département à ne pas être touché. Malgré tout, le taux d’encadrement doit s'améliorer dans chaque département dans le premier dégré avec un taux prévisionnel de 5,82 pour 100 élèves cette année contre 5,75 enseignants l'an dernier. 

Moins d'enfants en maternelle

Emmanuel Macron avait annoncé cette mesure en avril 2019 d'avoir à court terme un maximum de 24 élèves par classe en grande section de maternelle. Pour la rentrée 2020, l’académie prévoit de limiter le plus possible le nombre d’élèves dans les classes de grande section de maternelle à 24 élèves sur tous les territoires. « Il n’y aura en tout état de cause plus aucune classe de grande section à plus de 30 élèves » précise le Rectorat Nancy-Metz.

Autre objectif inscrit dans le projet du gouvernement celui d’atteindre un maximum de dédoublements de classes de grande section maternelle en REP+ situées en réseau d'éducation prioritaire renforcé . Mais également, de « répondre à la diversité des territoires, notamment dans les 27 territoires ruraux identifiés dans l’académie, en construisant des projets pédagogiques ambitieux ». Dans ce cadre, « les moyens alloués à l’académie permettront par ailleurs d’accentuer l’accompagnement des établissements défavorisés ou situés dans des zones plus excentrées. L’allocation progressive des moyens, mise en place dans les lycées généraux et technologiques contribue ainsi à mettre à disposition des moyens supplémentaires (1400 heures contre 1000 heures à la rentrée 2019) pour ces établissements scolaires pour favoriser la réussite des élèves. » écrit le Rectorat. Cela prendra la forme de dotations en heures, 860 heures seront ainsi attribuées en plus en fonction de la situation relatives des lycées. « Un soutien particulier est réalisé pour des établissements considérés comme ruraux et isolés tels que ceux de Longwy, Commercy, Stenay, Dieuze, Bruyères, Neufchâteau et pour des lycées considérés comme étant défavorisés tels que Saint Exupéry à Fameck, les deux lycées de Forbach, Schuman à Metz. Les lycées moyens et favorisés ne sont pas oubliés, mais accompagnés dans une moindre mesure afin de continuer le déploiement de la réforme du lycée ».

Une offre de formations enrichie

Enfin, l’académie assure qu’elle enrichira son offre de formations dans la voie générale en ouvrant l’enseignement optionnel « mathématiques complémentaires » dans tous les lycées, « mathématiques expertes » dans 52 des 54 lycées généraux publics et « droits et grands enjeux du monde contemporain » dans plus de la moitié des lycées. L’offre d’enseignement de spécialité de « Numérique science informatique » sera ainsi proposée dans un tiers d’établissements supplémentaires.

En lycées professionnels, un CAP de maintenance des bâtiments en collectivité ouvrira à Lunéville ; une mention complémentaire de technicien en tuyauterie ainsi qu’une formation d’initiative locale sur le développement numérique des métiers de la pierre verront le jour dans le département des Vosges à Saint-Dié et à Remiremont.

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28

Ici-c-Nancy TV