juillet 09, 2020

Nancy : les cheminots veulent des réponses du conseil régional et appelle à un rassemblement

La réforme ferroviaire adoptée par le Parlement en 2018 et ouvrant à la mise en concurrence du rail inquiète le secteur fédéral CGT Cheminots de Lorraine qui appelle au soutien par un rassemblement, place Simone Veil à Nancy, dès ce vendredi 13h30.

Sur la région Grand Est, près de 15 000 cheminots dont plus de 2000 en Meurthe-et-Moselle travaillent pour l’entreprise publique SNCF. La profession s’inquiète pour la réforme des retraites, mais également des conséquences de la loi de 2018 portant réforme du système ferroviaire et introduisant la libéralisation des trains express régionaux (TER) afin que les régions puissent les confier à des concurrents de la SNCF dès 2020.

En région Grand Est, plusieurs lignes devraient ouvrir à la concurrence avant la fin du contrat de délégation de service public qui lie le Conseil Régional Grand Est à la SNCF. 

« Si la SNCF venait à perdre l’appel ou les appels d’offres, certains cheminots de l’entreprise publique seraient repris par l’entreprise prenante sous ses conditions sociales et d’autres seraient contraints d’aller pointer à pôle emploi, qu’il soit à statut ou contractuel », alerte le secteur fédéral CGT Cheminots de Lorraine.

Les syndicats de cheminots soulignent également « des dotations de l’Etat toujours en régression pour faire fonctionner le service public ferroviaire et la compétence de pouvoir financer des infrastructures, infligée au Conseils Régionaux sans compensation financière à la hauteur » induisant « une baisse de la qualité de service, la sécurité des circulations et la sureté à bord des trains, tant pour les cheminots que pour les usagers, au regard des catastrophes ferroviaires que la Lorraine a subi ces dernières années ». Faisant notamment référence à l’accident survenu en octobre 2019 impliquant un train et un convoi exceptionnel sur un passage à niveau dans les Ardennes.

Le secteur CGT Lorraine annonce avoir demandé audience vendredi 10 janvier à 14 h au responsable du pôle transport du Conseil Régional à Nancy afin de présenter ses propositions revendicatives « pour redonner un nouveau souffle au service public ferroviaire de proximité, effectué par la SNCF, seule entreprise publique capable de fournir un service public de qualité en répondant aux besoins de déplacements des usagers en sécurité, de respecter les fondements du service public que sont égalité d’accès et de traitement des usagers, partout et pour tous ». Dans ce sens, la CGT appelle au soutien par un rassemblement, place Simone Veil à Nancy, ce vendredi 10 janvier dès 13 h 30.

>> En vidéo :  Fabien BAUER délégué syndical SNCF - CGT

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties