novembre 27, 2022

Laurence Potte-Bonneville, lauréate du Prix Stanislas

CULTURE. Laurence Potte-Bonneville décroche le Prix Stanislas sacrant le meilleur premier roman de la rentrée littéraire avec "Jean-Luc et Jean-Claude" paru aux Editions Verdier. Le prix sera remis pendant le 44e Livre sur la Place, le samedi 10 septembre 2022 à 11h30 place de la Carrière.

Dans le cadre de la 44e édition du Livre sur la Place, du jeudi 8 au dimanche 11 septembre 2022, sera notamment remis le Prix Stanislas célébrant le meilleur premier roman de la rentrée littéraire parrainé par Groupama. Ce prix a pour vocation de mettre en lumière un premier roman au cœur d'une rentrée littéraire qui rend la visibilité des primo-romanciers chaque année plus ardue.

Le jury du prix Stanislas réuni ce mercredi 31 août Place Stanislas à Nancy a annoncé son lauréat 2022. Il s'agit de "Jean-Luc et Jean-Claude" de Laurence Potte-Bonneville (Editions Verdier).

Les autres livres en lice pour cette 7e édition étaient : Les petites amoureuses de Clara Benador (Gallimard) ; La passagère d'Amélie Fonlupt (Éditions Payot & Rivages) ; La dissociation de Nadia Yala Kisukidi (Seuil) ; Fantaisies guérillères de Guillaume Lebrun (Christian Bourgois éditeur) ; Ils vont tuer vos fils de Guillaume Perilhou (L'Observatoire) ; Trois sœurs de Laura Poggioli (L'Iconoclaste) et Patte blanche de Kinga Wyrzykowska (Seuil)

Le prix sera remis pendant le 44e Livre sur la Place, le samedi 10 septembre 2022 à 11h30 place de la Carrière. Doté de 3 000 €, le Prix Stanislas assure également l'achat par Groupama de près de 500 exemplaires du roman du lauréat. 

 

Le roman
Dans ce café d'un petit bourg où Jean-Luc et Jean-Claude ont la permission, tous les jeudis, de venir boire un verre (sans alcool), les choses prennent ce jeudi un tour inhabituel.
D'abord, il y a ce gars, ce jeune gars aux cheveux si blonds, qui émerveille les deux amis parce qu'il vient d'Abbeville. Et puis demain c'est vendredi, le jour de l'injection retard de Jean-Luc, qui sent en lui quelque chose gronder. Peut-être un écho de la tempête qui vient de balayer tout le canton, et qui met en danger les phoques de la baie, pour lesquels Jean-Claude se fait tant de souci... Il suffira d'un rien, d'une contrariété, un billet de loto qu'on refuse de valider à Jean-Claude pour que tout se dérègle. Sous la pluie battante, le gars blond prend les deux amis en voiture. Au Foyer, où ils ne sont pas rentrés à 18 heures, l'inquiétude monte. Il faut prévenir les gendarmes.
Où vont-ils ? On ne sait pas très bien, au PMU peut-être. Et ce gars, que leur veut-il, à eux qui sont si vulnérables ?
Du souci, il en sera beaucoup question dans cette histoire dont une vieille dame et une phoque sont les témoins silencieux, et les collégiens d'une classe découverte des témoins beaucoup plus agités. Sur le parking d'Intermarché, ça ne se passe pas très bien. Faut-il partir encore plus loin, là où la virée pourrait devenir dangereuse ?
On cherchera des abris. Les trouvera-t-on ?
Aujourd'hui, c'est vigilance orange. Demain c'est vendredi. Le jour de voir les phoques ?

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim