mai 17, 2021

Les sorties de Novembre des Editions "Les liens qui libèrent"

librairieTrois sorties en ce mois de novembre aux éditions L.L.L : Le Bazar Renaissance de Jerry Brotton, le livre de Sophie Marinopoulos intitulé : Combattre les petites philosophies du pénis et pour finir l'ouvrage de Roland Gori : la Dignité de penser ...

 

>> Jerry Brotton, Le Bazar Renaissance, parution le 2 novembre

 Un livre qui a connu un vif succès dans les pays anglo-saxons et qui remet en cause toutes nos idées reçues sur la Renaissance:

La Renaissance n’a pas été un évènement purement européen, bien au contraire.

C’est par les échanges avec l’Orient, ses voisins africains, asiatiques et surtout avec l’Islam que l’Europe a pu être ce qu’elle a été. C’est ce que révèle Jerry Brotton dans une fresque historique du commerce, des arts, des technologies, des sciences, ou encore de l’influence arabe sur notre astronomie ; enrichie d’une quarantaine d’illustrations.

Cet ouvrage arrive en plein cœur du débat  sur la place de l’Islam en Occident !…

La Renaissance a vu des changements majeurs, dont les impacts dessinent encore le monde d’aujourd’hui. Jerry Brotton raconte cette période remarquable dans un livre qui place l’épanouissement européen dans un contexte révélateur. Cet ouvrage se place au cœur d’un grand débat et a été largement relayé comme une contribution à faire connaître, et comprendre, la part que l’Islam a joué dans la Renaissance européenne.

C’est par le contact de l’Europe avec le reste du monde, et particulièrement avec le riche et cultivé Orient, que la Renaissance a pu être ce qu’elle a été. Les européens se percevaient alors dans le miroir de l’Orient, l’Empire Ottoman leur a fait prendre conscience de leur position relative, et c’est durant cette période par exemple qu’ils se sont pour la première fois nommés « européens ». Ce livre est le premier récit concis et clair de la Renaissance comme un phénomène global, et non comme un évènement purement européen. L’auteur s’attaque à la vision traditionnelle de cette période qu’il définit avant tout comme le fruit bénéfique de la rencontre des cultures européennes et orientales. L’Europe n’a pas échangé que des biens matériels, mais aussi des connaissances et des idées avec ces voisins islamiques, africains, et asiatiques.

Voici une histoire culturelle de haut calibre, dans laquelle Jerry Brotton révèle des éléments comme l’interprétation du tableau d’Holbein « Les Ambassadeurs », un catalogue des influences internationales en Europe, ou l’influence arabe sur les sciences, l’astronomie et la géographie.

Cette approche globale offre un regard neuf sur des hommes comme Dante ou Léonard de Vinci, Copernic ou Shakespeare. Brotton entreprend une grande exploration de la peinture, des technologies, du commerce, de l’art, de la littérature et des sciences, et éclaire les grands thèmes de cet Âge.

De l’architecture à la médecine, des humoristes aux explorateurs, le monde incroyablement prolifique de la Renaissance prend vie à travers ce livre accessible bien qu’académique, juste, profond et bien écrit, qui offre à point nommé une vision de la Renaissance comme une ère de rencontres, ayant de nombreux parallèles avec la nôtre.

Sortie : 2 novembre 2011

Format : 14.5 x 22

Nb de pages : 280

Prix : 20

ISBN : 978-2-918597-39-1

>> Sophie Marinopoulos, Combattre les petites philosophies du pénis, parution le 2 novembre

combattre les petites philosophies du penisSophie Marinopoulos est psychologue, psychanalyste. Elle est engagée pour la reconnaissance de la santé psychique. Dirige le service de la Prévention et de Promotion de la Santé Psychique (PPSP) à Nantes et de son lieu d’accueil parents-enfants « Les Pâtes au beurre ». Elle a écrit de nombreux ouvrages dont Dans l’intime des mères, Fayard, 2006, Le corps bavard, Fayard, 2007, Dites-moi à quoi il joue je vous dirai comment il va, Les Liens qui Libèrent, 2009.

« Que veulent les femmes avec les hommes ? Que les hommes soient des femmes comme les autres ? Qu’ils les fassent jouir comme des hommes mais qu’ils leurs parlent comme des femmes ? »

La psychanalyste Sophie Marinopoulos tire la sonnette d’alarme sur la guerre  des sexes qui gronde plus fort chaque jour. Du côté des hommes cela se traduit par des propos sexistes, des comportements transgressifs et d’abus à l’égard des femmes, comme si les revendications d’égalité des femmes étaient une attaque de leur intégrité, de leur identité masculine. Revendications féminines qui voient les femmes calquer un discours machiste, avec des propos agressifs réducteurs et réactionnels à l’égard des hommes, au nom d’une liberté bafouée. Plus que jamais les hommes et les femmes ne se comprennent pas, se font violence et multiplient les passages à l’acte au lieu de poser des actes citoyens ensemble.

Dans une société qui tente l’effacement de la différence des sexes et des générations, il semble de plus en plus périlleux de se supporter dans des places différenciées porteuses d’égalité, d’accepter ce que l’altérité induit dans nos rapports humains. L’altérophobie est en passe de devenir la maladie de notre siècle, son fléau.

Dans ce pamphlet vif et brillant Sophie Marinopoulos fustigent toutes ces petites philosophies du pénis, qui placent de manière très caricaturale la différence des sexes en dessous de la ceinture, alors qu’elle se situe dans notre propre rapport au manque donc à la parole. Ces petites violences ordinaires de regards sexistes en miroir sont tristement exacerbées dans des affaires médiatiques, telle l’actuelle affaire DSK qui a vu des postures caricaturales machistes et féministes.

Elle retrace le combat des femmes qui a conduit à l’éclosion du féminisme, qu’elle définit comme un état d’être. Il est question de transmission et elle recommande d’éduquer nos enfants à un esprit féministe qui doit pouvoir en toute circonstance reconnaitre nos droits égaux. Le féminisme n’est pas un parti politique, mais un mode de vie qui se signifie chaque jour. Le féminisme est une éducation précoce à la vie relationnelle qui est transmis par les mères et les pères ensemble, dans un souci commun du respect, de l’égalité, de la dignité, des droits.

Sortie : 2 novembre 2011

Format : 10 x 19

Nb de pages : 120

Prix : 8

ISBN : 978-2-918597-43-8

>> Roland Gori, La Dignité de penser, parution le 2 novembre

Roland Gori est psychanalyste à Marseille et professeur de psychologie et de psychopathologie cliniques. Il est l'auteur de nombreuxla dignite de penserouvrages de psychanalyse, comme De quoi la psychanalyse est-elle le nom ? et L’Appel des appels Pour une insurrection des consciences.

Par l’auteur de De quoi la psychanalyse est-elle le nom ? (Ed. Denoël) et initiateur de L’Appel des appels (15.000 expls vendus aux éd. Mille et une nuits), voici un livre qui démontre magistralement combien notre société est vampirisée par les chiffres, la norme et l’obsession de la performance. Relations sociales, économie, santé mentale, jamais nous nous sommes autant affranchis de l’humain – cette aptitude à accepter et sublimer sa vulnérabilité -, du psychisme, du respect de soi et des autres. Un essai remarquable qui déconstruit notre monde et pose la question de l’urgence de retrouver le sens du récit, c’est-à-dire notre capacité à penser et imaginer hors de la soumission à l’ordre dominant de la technique et de la marchandise.

Sortie : 2 novembre 2011

Prix : 15 euros

Nb pages : 150

Format :11.5 x 17

ISBN : 978-2-918597-50-6

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le mercredi, 02 novembre 2011 00:09

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31