février 17, 2020

Dieudonné au Zénith du Grand Nancy: le maire de Maxéville explique sa décision

Nancy- Henri Bégorre a tenu une conférence de presse cet après-midi afin d'expliquer sa décision de ne pas prendre d'arrêté d'interdiction concernant le nouveau spectacle de Dieudonné samedi soir au Zénith du Grand Nancy
Begorre.Henri1
Henri Bégorre a confirmé sa décision de ne pas prendre d'arrêté municipal lors d'une conférence de presse donné mercredi - crédit photo www ici c nancy fr

Aujourd'hui vers 16h, Henri Bégorre, maire de Maxéville, commune de résidence du Zénith du Grand Nancy, a convoqué la presse pour annoncer sa décision de ne pas prendre d'arrêté municipal interdisant le spectacle de Dieudonné qui se déroulera samedi soir dans la salle du Grand Nancy. L'élu Maxévillois a révélé réfléchir sur la tenue de ce spectacle depuis juillet dernier et l'annonce de cette représentation. Mais depuis quelques semaines, de quenelle en quenelle, de reportage en reportage, la polémique n'a cessé de grandir au point de faire la une de tous les médias que seule une liaison cachée à quelques pas de l'Élysée a réussi à détrôner.

"Le Mur " non, "ASU ZOA " oui

Après les annulations de Nantes, Tours et Orléans la semaine dernière, les projecteurs vont donc être braqués ce week-end sur l'Est de la France où Dieudonné doit se produire à Châlons-en-Champagne, Nancy-Maxéville et Metz. Le fait nouveau par rapport à la semaine dernière est l'abandon par l'humoriste de son spectacle « le Mur » au profit d'un nouvel intitulé « ASU ZOA », une version édulcorée dans lequel ne figure pas de propos antisémite selon les dernières nouvelles de Paris et du théâtre de la Main d'Or où a été joué le spectacle lundi soir. 

Un fait nouveau qui a évidemment joué son rôle dans la décision de Henri Bégorre. Ainsi, si le spectacle « Le Mur » fait l'objet d'un arrêté d'interdiction, le maire déclarant s'appuyer notamment « sur la jurisprudence du Conseil d'État », le nouveau spectacle « ASU ZOA » sera autorisé samedi soir. Le maire de Maxéville a annoncé « avoir beaucoup échangé avec des personnalités, associations, collectifs » avant de prendre cette position. Considérant que la France est état de droit qui impose « à chaque administration, à chaque individu de se soumettre au respect du droit, mais également d'avoir des droits, la liberté d'expression reste en France un droit fondamental qui ne saurait être bafoué », Henri Bégorre a donc estimé qu'il n'avait pas de raison d'interdire le nouveau spectacle de Dieudonné.

Appel à l'apaisement

Pour autant, le maire de Maxéville entend faire preuve d'une grande vigilance « je ne suis pas dupe, j'ai pris les moyens nécessaires pour que les propos tenus pendant le spectacle samedi soir à Maxéville ne soit pas de nature à porter atteinte à la dignité d'une personne ou d'un groupe de personnes. » Une ordonnance judiciaire a donc été délivrée afin que des prises de sons, images et photos du spectacle soient effectués « en bonne et due forme » c'est-à-dire par un huissier. Par ces actions complémentaires, Henri Bégorre compte « faire respecter l'ensemble des droits des personnes et les droits républicains dans notre pays » redoutant notamment des manifestations de mécontentement. Aussi, le maire de Maxéville a lancé un appel « à l'apaisement d'ici samedi » se déclarant « disponible pour des initiatives permettant des débats, des échanges, des confrontations verbales si nécessaires » afin d'éviter que les choses dégénèrent. Des risques pris évidemment au sérieux par la préfecture de Meurthe-et-Moselle qui a décidé de mobiliser ses services pour prévenir tout incident. 

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
3
6
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29

Ici-c-Nancy TV