septembre 20, 2020

Innovations sur le réseau Stan en janvier 2012

stanVéolia-Transdev conservera officiellement le réseau de transports urbains Stan à compter du 1er janvier 2012, la qualité du service devrait encore s'améliorer : taux de fréquence de fonctionnement des lignes revu, intermodalité renforcée sans compter les nouveaux moyens de communication parfois très innovant en projet comme le B-pass qui permet de payer son voyage avec son téléphone portable ...

Depuis janvier 2011, la Communauté urbaine du grand Nancy recherchait un nouveau délégataire de service public pour son réseau de transport, en juin 2011, unique candidat la société Véolia-Trandev a présenté une candidature répondant aux objectifs ambitieux et rigoureux du Grand Nancy qui visait : une attractivité forte et une accessibilité assurée, une optimisation des coûts et une empreinte énergétique limitée pour son réseau de transport.

Pour expliquer les raisons de cette candidature unique, le Grand Nancy avance les coûts élevés d'une réponse à un appel d'offre s'élevant pour une société à près d'un million d'euros ; outre le coût Veolia possédait aussi un avantage de taille celui de connaitre les caractéristiques des transports du Grand-Nancy pour y avoir travaillé d'avril 2002 avec la Société Connex  jusqu'à aujourd'hui.

Finalement la Communauté urbaine du Grand Nancy confiera par une convention de service public la gestion des transports à la société Veolia-Transdev pour une période de sept ans du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2018. Une offre organisée en deux étapes : l'exploitation du réseau actuel, mais aussi celui du réseau sur les "ligne 2 et 3" où le Grand Nancy s'est engagé pour sa création des BHNS (Bus à haut niveau de services). Une ouverture de la ligne 2 qui interviendra dès l'été 2013 dévoile Laurent GARCIA, Vice-président de la Communauté urbaine du Grand Nancy délégué à la construction et l’entretien des lignes de transport en commun en site propre.

Les négociations ont porté sur une enveloppe kilométrique globale, un niveau de service (amplitude et fréquence de fonctionnement des lignes de transport et un niveau de fréquentation qui se veut à la fois réaliste et ambitieux, sanctionné par un système de pénalité en cas de non atteinte des objectifs fixés.

tram

Plus de services et moins d'investissement pour la collectivité

Christian PARRA, Vice-président de la Communauté urbaine du Grand Nancy délégué à l’application et au suivi du Plan de déplacements urbains, à la politique des transports souligne que "le point le plus fort est l'engagement de l'exploitant" sur ce contrat qui promet un matériel impeccable, une régularité des transports, conditions indispensables pour une hausse de la fréquentation comme elle a été prévue.

Plus d'innovations, plus de complémentarité des services pour favoriser l'intermodalité et la multimodalité en jouant la carte de la complémentarité des modes de transports le réseau Stan se modernise à tel point que l'on pourrait l'appeler l'I-Stan ou Stan +, le multimédia et la technologie feront partie du quotidien des usagers avec la possibilité d'accéder en temps réel grâce à leur téléphone aux informations sur le passage du prochain bus ou encore de profiter d'un service de post-paiement qui permet de voyager gratuit et d'être facturé par la suite au meilleur tarif.

Le Grand Nancy prévoit même d'autoriser la montée des vélos à bord en dehors des heures d'affluence ou d'un vélo pliable louable à la Maison du vélo qui considéré comme un bagage à main pourra être monté dans le bus à toute heure de la journée.

Ces mesures viendront compléter le dispositif  des VélosStanPark, abris-vélos fermés et sécurisés prochainement en service dans les points d'interconnexion.

Le coût du nouveau contrat sera de 34,228 M€ de contribution forfaitaire par an pendant sept ans portant l'enveloppe pour la collectivité à 250 M€ c'est-à-dire une économie pour le Grand Nancy de près de 3 M€/an mais ce n'est pas tout le Grand Nancy pourra aussi bénéficier d'une première nationale d'un "bordereau contractuel" afin de disposer d'un coût marginal pour ses expérimentations en terme de transport.

Durcissement des critères de qualité de service et système répressif basé sur des Bonus/Malus

Un des objectifs fixé par Veolia-Transdev et le Grand Nancy étant d'augmenter sa fréquentation dans les transports de + 16 % en sept, portant le nombre de déplacement de 21 millions en 2012 à 23,6 millions en 2018, la qualité du service se doit-être "irréprochable" estime Christian Parra, à cet effet est intégré au contrat un système de bonus/malus d'envioron 480 000 € , incluant un système répressif pour des conditions innaceptables à l'image d'un chauffeur de bus qui téléphone en conduisant, si les faits sont avérés, il pourra y avoir des pénalités jusqu'à 100 000 € par an.

La satisfaction des usagers sera aussi associée avec la propreté des bus et la modernité de son parc renouvelé fréquemment, les bus n'auront pas plus de douze ans contre quinze auparavant, une solution moins coûteuse pour le Grand Nancy basé sur une économie de maintenance.

La maintenance du parc sera assurée par le délégataire et contrôlée par des prestataires externes et indépendants du délégataire.

>>> A lire : 

bus-tzen-3dLe Grand Nancy reprend le bus

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le jeudi, 13 septembre 2012 00:03

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30