juillet 08, 2020

Grand Nancy: Pensalfini dénonce les enfants gâtés du sport

Grand Nancy- Éric Pensalfini, délégué aux événements sportifs regrette l'annulation du meeting international de natation du Grand Nancy et dénonce le comportement de certains sportifs... 
meetingnatation
Photo d'archive ici c nancy fr

Le meeting international de natation du Grand Nancy 2014 n'aura donc pas lieu, Philippe Fabris, président de l'ASPTT Nancy en a fait l'annonce vendredi dernier. Une déception pour les fidèles d’une manifestation qui affichait souvent complet dans la piscine Alfred Nakache de Nancy, mais aussi pour la communauté urbaine du Grand Nancy un des partenaires principaux " c'est un coup dur porté à notre volonté de faire du meeting un des événements phare de l'année " a réagi Éric Pensalfini, vice-président à la CUGN, délégué aux événements sportifs.

Mais plus que la non-tenue du meeting, c'est les raisons pour lesquelles il est annulé qui posent question " les engagements de la fédération française de natation pour 2014 ont été balayés par le positionnement des nageurs de Nice et de Marseille dans lequel la position du président de la fédération est difficile à tenir " souligne amèrement le maire de Saint-Max qui estime " que les nageurs français ne peuvent pas se couper du public, ils sont connus et reconnus parce que le public et les médias sont toujours derrière eux." Surtout que les arguments présentés pour ne pas venir en Lorraine du style Nancy c'est trop loin ne peuvent être acceptés " de Marseille en train ou en avion vous pouvez être à Nancy rapidement, il faut qu'ils arrêtent de jouer les enfants gâtés et cela ne vaut pas seulement pour la natation, mais aussi pour le sport en général, il faut que les sportifs redescendent sur terre, car la force de leur visibilité c'est que le public est derrière eux."

En parlant d'enfants gâtés du sport, le vice-président du Grand Nancy  fait bien sûr allusion au football et au mouvement de grève lancé par les clubs de L1 et de L2 prévu le dernier week-end de novembre pour contester la taxation à 75 % " il y a des choses que j'ai du mal à comprendre dans le monde difficile dans lequel on est, venant d'enfants gâtés c'est un peu difficilement compréhensible " assène l'élu UMP qui est contre cette taxation, mais qui estime que la loi doit être respectée par tous.

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties