août 14, 2022

Urbanisme : Nancy Centre Gare sur les rails

URBANISME. Après le recrutement d'un nouvel urbaniste au printemps 2022, la Métropole du Grand Nancy dévoile le dernier chapitre de l'évolution de Nancy Grand Coeur marqué par l'élargissement de son périmètre. Le projet vise désormais à inscrire la place de la République dans un quartier Nancy Centre Gare "attractif" et "plus agréable à vivre". 

La nouvelle majorité l'avait annoncé, le projet de la ZAC Nancy Grand Coeur serait réorienté en profondeur. Aujourd’hui réalisée à 70%, la Zac intègre de nouvelles perspectives afin d'insuffler dans l'espace public un urbanisme apaisé, végétalisé dans lequel s'insèreront des mobilités harmonisées. Le seul périmètre ne permettant pas d'appréhender "totalement l'enjeu urbain", la Métropole du Grand Nancy a porté le projet d'un élargissement du territoire.

Après le recrutement du cabinet d'urbanisme Leclercq Associés en mars 2022, cet été marque le lancement de la phase de la préparation du nouveau projet Nancy Centre Gare. L'objectif pour l'équipe sera d'établir un document stratégique, un plan-guide, qui sera partagé avec les habitantes et les habitants, afin "de conduire les changements nécessaires aux évolutions du quartier dans les mois et les années à venir". A la rentrée 2022, une phase de concertation sera mis en place en lien avec la démocratie participative afin d'orienter la phase de conception jusqu'en avril 2023. 

«Un quartier gare n'a pas que la vocation d'être un quartier d'affaires ou de déambulations ... 

Mathieu Klein, Maire de Nancy et Président de la Métropole du Grand Nancy

Les réflexions devront porter sur un périmètre élargi, passant de 11 hectares d'emprise initialement à 55 hectares intégrant les places de la République, Simone Veil, Maginot et le Viaduc Kennedy sur la Rive Ouest. Des secteurs passés à la loupe de l'urbaniste avec la Solorem, pour dresser des préconisations et lister des propositions selon des axes thématiques intégrant la nature en ville pour embellir les quartiers tout en l'adaptant au changement climatique et lutter de manière structurelle contre les îlots de chaleur urbains, apporter une approche pragmatique de l'habitat, des activités et espaces publics tout en élaborant une notion de parcours pour améliorer la qualité d'aménagement et mobilités. Pour ce projet à écrire, la Métropole du Grand Nancy pourrait s'inspirer d'autres villes ayant élaboré un cadre de vie différent exemples pris à Paris avec les Terrasses Boieldieu à la Défense ou encore à Amiens au sein de la ZAC Gare la Vallée. 

Les Terrasses Boieldieu

Une déclinaison des Terrasses Boieldieu à la Défense (Paris) pourrait-elle trouver sa place à Nancy ? 

 
Une nouvelle dynamique pour le quartier Gare

Au coeur de ce territoire élargi, la place de la République actuellement définie comme un seul pôle d'échanges multimodal devrait connaître une modification de sa configuration. L'étude devra remettre à plat le fonctionnement de l'ensemble des transports dans le secteur gare, mais aussi définir l'échelle du piéton et du cycliste . Des évolutions marquées par de nouvelles identités paysagères dans un secteur bati très riche dans le secteur gare, a expliqué Julien Béneyt, architecte urbaniste de Leclercq Associés. "Il y a un déficit de zones naturelles et paysagères au niveau du quartier gare où les parcs et jardins sont à plus de 500 mètres. Ce que l'on veut c'est un poumon vert avec une renaturation des sols au niveau du quartier gare", a-t-il ajouté.

Lors d'une conférence de presse au centre de Congrès Prouvé, Mathieu Klein défendant l'idée d'harmonie entre l'habitat, le développement économique, les équipements publics et les transports a appelé de ses voeux à "proposer un vrai quartier de ville". "Un quartier gare n'a pas que la vocation d'être un quartier d'affaires ou de déambulations".

"L'urbanisme est un temps long" a rappelé l'édile, président de la Métropole. A la suite d'une phase de réfléxion et de concertation, chacun sera amené à prendre la parole y compris les habitants pour une possible "première reprise en main" du paysage envisagée au printemps prochain à travers des projets de végétalisations. La priorité sera donnée à la place de la République dans la perspective de la définir comme une nouvelle place publique à l'horizon 2026. Le chantier le plus long concernera sans doute le vieillissant Viaduc Kennedy avec un cap plus lointain de 2030, l'ouvrage d'art déjà épinglé par le Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagements) pour des fragilités, avait fait l'objet de travaux d'urgence il y a deux ans. Le devenir du viaduc pourrait s'intégrer dans un projet plus vaste mêlé au destin du site SNCF Infra-Log pour une nouvelle lecture urbanistique plus sereine à l'entrée de Nancy. 

Un cadre de vie plus attractif et plus agréable qui devrait aussi permettre de "repositionner" le territoire "dans une perspective de reconquête démographique" à travers une offre de logements. "Nous devons gagner des habitants et faire revenir vers le centre-ville des familles, des actifs, des ménages à travers une offre de logements à vivre", a exhorté Mathieu Klein . 

Zac NancyGrandCoeur

Nancy50722Rue Charles Roux / Charles IIINancy GrandCoeurPlace Republique Quai StanLa Place de la République à Nancy

 

 

Lorraine nord

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim