septembre 18, 2021

Allocution de Emmanuel Macron : Le Maire de Nancy et Président de la Métropole, Mathieu Klein réagit

Photo d'archive Photo d'archive
SANTÉ. Le chef de l'État s’est exprimé ce lundi soir au cours d'une allocution télévisée sur la situation sanitaire en France. Emmanuel Macron a annoncé l'obligation de vaccination pour les soignants, l'étendue du pass sanitaire et la fin de la gratuité à partir de l'automne des tests PCR dits de confort sauf prescription médicale. Des décisions saluées par Mathieu Klein, maire de Nancy et président de la Métropole du Grand Nancy.

Sa déclaration était attendue, Emmanuel Macron s’est prononcé, ce lundi soir, sur la vaccination obligatoire à destination de certaines professions contre le Covid-19 suite à « une reprise forte de l’épidémie qui touche tout le territoire » et à la propagation du variant Delta. 

L'obligation de vaccination concernera les soignants et les professions en contact avec les personnes fragiles « les non-soignants des hôpitaux, des cliniques, des maisons de retraite, des établissements pour personnes en situation de handicap, pour tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile.» qui auront jusqu'au 15 septembre pour se faire vacciner. 

Par ailleurs, le pass sanitaire deviendra dès le 21 juillet obligatoire pour les plus de 12 ans dans les « lieux de loisirs et de culture» de plus de 50 personnes. Il sera étendu au mois d’août  pour pouvoir accéder aux bars, aux restaurants, hôpitaux, maisons de retraite, mais aussi prendre des trains ou avions. 

Les tests PCR jusqu’ici remboursés par la sécurité sociale deviendront payants à l’automne (sauf prescription médicale) « afin d’encourager la vaccination plutôt que la multiplication des tests ». 

Pour rappel, le pass sanitaire est composé d’un schéma vaccinal complet de deux injections ou bien d’un test négatif de moins de 48 heures ou encore le résultat d’un test positif attestant du rétablissement du Covid-19 de moins de 6 mois. 

Mathieu Klein, Maire de Nancy et Président de la Métropole du Grand Nancy a salué ces annonces les considérant « nécessaires » pour « faire face à la trajectoire des contaminations ».

 


Communiqué de Mathieu Klein

"Je salue les engagements pris pour lutter contre la Covid-19, l’extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire. 

Ces décisions étaient nécessaires et s’imposent face à la trajectoire des contaminations. La situation sanitaire du pays ne peut dépendre du seul choix individuel lorsque l’enjeu est la santé de tous, le maintien de l’activité économique, sociale et culturelle, la préparation de la rentrée scolaire et universitaire.

Si le port du masque s’impose à nouveau comme un outil de freinage nécessaire, je n’hésiterai pas à le solliciter auprès du Préfet de Meurthe-et-Moselle.

Pour l’heure, dans le Grand Nancy, le taux d’incidence est remonté à 22 pour 100 000 après être descendu à 8 (taux de positivité de 0,6). 

Aujourd’hui 1/3 des habitants de la Métropole a reçu deux doses de vaccin. C’est largement insuffisant pour atteindre l’immunité collective. Des opérations de vaccination « Aller vers » sont organisées durant toute l’été dans le Grand Nancy, dans les lieux de rencontre et événements festifs et les centres de vaccination accueillent sans rendez-vous.

Dans son allocution, le Président de la République a également annoncé le lancement à la rentrée d’un « revenu d’engagement » dont les contenus et les contours n’ont pas été précisés. S’il s’agit d’étendre la Garantie jeunes, cela se révèlera nécessaire mais non suffisant. Nous avons besoin de solutions pour tous les jeunes, quelle que soit leur situation sociale.

La France est l’un des rares pays de l’Union européenne à ne pas disposer de minimum jeunesse. Elle est pourtant l’un des pays de l’OCDE dans lequel le taux de pauvreté des moins de vingt-cinq ans est le plus élevé. Il y a urgence à agir, en lien avec les territoires, avec les départements, les villes et les métropoles qui, depuis des mois, parfois des années, tendent la main et proposent des expérimentations sans être entendues.

Nous devons avoir plusieurs outils à notre disposition : l’accompagnement social, l’insertion sociale et professionnelle, le coup de pouce financier ou encore un revenu solidaire jeunesse destiné aux jeunes en situation de précarité."

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties