août 08, 2020

Vidéo. Le chantier « Grand Nancy Thermal » a repris

Nancy. Après plusieurs semaines d'interruption en raison de l'épidémie de Covid-19, le chantier de Grand Nancy Thermal a repris. L'occasion pour les équipes d'établir un point de situation alors que les travaux de terrassement et démolition des bassins de Louison Bobet ont été engagés à la mi-mai... 

>> Bruno Verbaere, Président de Grand Nancy Thermal Développement 


Amorcés l’automne dernier et interrompus en pleine pandémie de Coronavirus, les travaux de « Grand Nancy Thermal » mêlant complexe aqua-ludique et sportif, espace bien-être et centre thermal en pleine zone urbaine, ont repris dès la fin avril. Un redémarrage de l’un des chantiers phares de la Métropole qui s’est accompagné sur le terrain de mesures de prévention adaptées et d’un respect des consignes sanitaires.

« Pour moi, il s’agit du projet le plus important introduit, l’équivalent de la place Stanislas », a redit lundi 15 juin 2020 André Rossinot, président de la métropole du Grand Nancy devant les équipes et les élus. L’ancien maire de Nancy a salué cet équipement destiné à devenir un atout pour renforcer l’attractivité du territoire, évoquant également « le rayonnement universitaire et de recherches » qui fera de Nancy Thermal « un lieu de référence nationale ». 

Les travaux

L’équipement s’articulera autour de trois grands espaces alimentés en eau thermale. Conçu par les cabinets d’architecture Anne Démians et Nicolas Chabanne, le projet qui s’inscrit avec la Compagnie européenne des Bains, Valvital s’étendra sur 20.000 mètres carrés de surface de plancher et sera édifié par Bouygues Bâtiment Nord-Est.

En cette fin juin, les travaux se poursuivent avec les mesures de confinement. Il s’agit principalement de la réalisation de travaux de curage à l’intérieur des bâtiments, de confortement, de mise en sécurité du patrimoine existant conservé (étaiement, confortement, montage d’échafaudage, ...), de démolition des éléments non conservés, de terrassements, de réalisation de voies de chantier, de préparation du bassin de rétention des eaux et de diagnostic archéologique. 

Une mise au point sur les tarifs

Face à certaines critiques émises face à la grille tarifaire du pôle aquatique en devenir, Marie-Catherine Tallot, conseillère métropolitaine en charge du projet a invité les détracteurs au projet à « comparer ce qui est comparable » et « ne pas tout mélanger » précisant que le pôle Nancy Thermal sera « différent de ce qu’il était autrefois » et non plus constitué d’un seul centre de piscines, mais composé d’une offre extrêmement large avec un centre aqua-ludique. « Avant, avec un ticket d’entrée, vous pouviez soit aller à la piscine ronde soit à la piscine découverte ou bien à la piscine olympique. Demain, vous pourrez aller à la piscine olympique couverte à laquelle s’ajoutera un bassin pour les enfants couvert qui n’existe pas encore. À l’extérieur, il y aura un bassin nordique de 50m en eau thermale accessible toute l’année. Pour ceux, en quête de détente, un bassin de 300 m2 avec gels hydro-massants sièges à bulles col de cygne, ceux qu’on trouve dans les centres de bien-être. Cette offre très spécifique, inhérente au cercle thermal, nous avons voulu qu’elle soit dans les bassins publics pour le prix d’une entrée qui est 1,45 de plus », évoque l’élue. « Sur la partie axée bien être, l’accès au centre thermal, on nous dit 16 euros les deux heures, c’est un tarif très correct », a ajouté Marie Catherine Thallot.

Chantier Nancy ThermalLe projet présenté par les architectes - DR

Pour aller simplement nager, le prix unitaire pour les habitants de la métropole est fixé à 6 euros hors abonnement et hors réduction. Le tarif sera dégressif puisqu’il existera des formules pass 10, d’abonnements, des réductions de tarifs pour les jeunes, les personnes en recherche d’emploi et les séniors qui permettont un prix d’entrée compris entre 2 et 2,50 euros. 

« On avait un ensemble qui n’était pas complètement alimenté en eau thermale puisqu’il s’agissait uniquement des bassins couverts. Maintenant tout va être équipé en eau thermale. Le rapport qualité-prix va être du domaine de l’exceptionnel sur la métropole », a commenté Éric Pensalfini, vice-président de la Métropole délégué aux installations sportives . 

Grand Nancy Thermal doit être exploité pour une durée de trente ans dans le cadre d’une délégation de service public de nature concessive. Le programme chiffré à 117 millions d’euros permettra d’accueillir près de 15.500 curistes et générer 400.000 entrées pour l’espace sports et loisirs, 420.000 entrées pour l’espace bien-être, 15 000 curistes pour le centre thermal. Parmi les autres retombées économiques 260 emplois directs sur le site après ouverture en lien avec 2000 emplois indirects. 

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties